AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité


Message(#) Sujet: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Sam 17 Fév - 19:19

les mauvaises rencontres font les futurs amis

Elyana Walker & Marcus Blackwell


Se faire choper en train de dealer dans la rue, ça n'était pas très malin. Il fallait bien avouer que la blonde ne prenait pas vraiment la peine de s'en cacher. Elle considérait qu'elle n'avait plus rien à perdre, alors pourquoi une arrestation lui ferait peur? N'en déplaise à sa louve, elle continuait son petit trafic, déjà parce qu'une fois accroc, c'est compliqué d'en sortir mais en plus parce qu'elle aussi, à sa manière, chercher de quoi pimenter un peu sa vie. Même si elle n'attendait plus grand chose de cette dernière, elle était maintenue en vie par un instinct qu'elle ne contrôlait pas - et qu'elle détestait particulièrement.

En ce début d'après-midi, Elyana avait donc été interpelée dans la rue - dans une petite ruelle sombre, okay. Deux policiers se tenaient devant elle. Elle ne tentait même pas de cacher ce qu'elle fabriquait: oui, elle avait une dose de coke dans les mains. Et puis quoi? Elle n'avait tué personne et il fallait bien qu'elle s'amuse un peu. Insolente, elle leur avait même proposé de partager, contre un bon prix bien entendu. Alors, en toute logique, les deux flics avaient tenté de lui passer les menottes. Oui tenté... parce qu'elle s'était débattue de toutes ses forces, assommant carrément l'un d'eux en le jetant violemment contre le mur. Elle savait parfaitement se battre et elle n'avait pas hésité à donner des mains avec elle. Ce fut un coup de tazer qui la cloua au sol. Elle grogna furieusement lorsque l'électricité parcourut son corps, puis s'écroula. En temps que louve, elle aurait déjà eu du mal à supporter le choc alors qu'elle était beaucoup plus solide, vu qu'elle se nourrissait. Alors en temps qu'humaine, qui mangeait si peu que sa louve se plaisait à la surnommer l'anorexique (elle n'était pas très loin de la vérité, après tout) elle ne fit pas long feu.

Lorsqu'elle reprit conscience, elle était en cage. Littéralement. Enfermée dans la petite cellule de garde à vue, elle avait tout juste la place de rester assise sur son banc. Elle grogna, tandis que sa louve rageait, bien coincée à l'intérieur. Génial! Derrière des barreaux! Bien joué! Je te hais, bordel, j'en peux plus de vivre avec toi! Elyana frappa de toutes ses forces contre les barreaux, faisant saigner sa main, dont la peau craqua sous le choc. Elle n'y prit pas garde. Attirant, bien entendu, l'attention des hommes de lois présents, l'un d'eux vint vers elle lui ordonner de se calmer. Elle plaça son visage très près du sien, appuya son front contre le métal.

- Sinon quoi ?

L'homme sortit son tazer de sa poche et la blonde fit un bond en arrière, ne cessant de grogner. Il éclata de rires et lui tourna le dos. Grosse erreur. Rapide comme l'éclair, gardant en mémoire ses nombreux entraînements avec les Alpha, lorsqu'elle avait encore une meute, elle envoya ses bras à travers les barreaux, attrapa le policier juste sous le cou et serra de toutes ses forces. Ses yeux changèrent de couleur, prenant la teinte jaune qui appartenait à sa louve. Bien entraînés à ce genre de situation, les collègues de ce bon monsieur lui virent en aide, flaquant plusieurs coups de matraques aux coudes de la blonde, qui dut rapidement se résoudre à lâcher prise. Comme prise de folie, elle se jeta alors contre la cage qui la retenait prisonnière, tellement de fois qu'elle finit par presque en perdre conscience, épuisée. C'est alors que le policier qu'elle avait agressée vint à sa rencontre, toujours bien protégé par le métal qui la séparait d'eux.

- On a appelé le shériff. Il décidera de quoi faire de toi. T'es complètement cinglée, ma parole!

Pour toute réponse, elle grogna de nouveau. Mais elle n'avait plus la force de faire autre chose. Ramenant ses genoux contre elle même, elle y cacha son visage et retint ses larmes. Sa vie n'avait vraiment plus de sens. Elle n'avait plus personne pour lui venir en aide. Les siens l'avaient trahie. Ils n'avaient même pas prit la peine de vérifier si elle était bien morte lorsqu'ils l'avaient jetée dans l'océan, du haut de ce précipice. Elle retint ses larmes, qui étaient à la fois des larmes de haine et de désespoir. A cet instant précis, elle aurait voulu mourir. Et sa louve s'était murée dans le silence. Elle était seule. Terriblement seule.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Elyana Walker le Dim 18 Mar - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Institut Phoenix

âge : 41
travail : Directeur de la police officiellement
statut : Célibataire aimant s'amuser.
forme animale : Aucune
disponibilité rp : 2/3 pris
pseudo : Dylie
célébrité : Michael Fassbender
messages : 63
crédits : Lolitaes
DC : @Shaya Donovan

Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Jeu 8 Mar - 19:46

les mauvaises rencontres font les futurs amis
Elyana Walker & Marcus Blackwell



- Les derniers essais ne sont pas concluant. Il nous faudrait plus de métamorphes.

Je suis assis confortablement dans ma chaise, tourné vers ma fenêtre observant le ciel et verre de whisky à la main. J'entend les propos de mon collègue scientifique. Son rapport ne me satisfait pas. Je dois avancer dans mes recherches et cela fait plusieurs mois que nous stagnons. Je sais ce que je dois faire pour arriver à mon objectif, atteindre les deux Alphas de chaque meute de la ville. Je n'ai jamais fait d'essai sur ce genre de métamorphe et je sais que c'est ce qu'il me manque. Pour l'heure, nous devons continuer et il me manque des cobaye. J'ai été trop en retrait. Les anti-métamorphes de la ville s'en sont occupés à ma place, ne me laissant pas beaucoup d'occasion. Nous nous devons d'être encore discret mais il faut que les choses bougent.

- Demande à Ryan d'aller se servir. Il semblerait qu'une guerre éclate entre métamorphes et humains de la ville aux alentours de la ville. Tu auras ainsi autant de cobayes que tu veux. Mais je veux de l'avancement est-ce bien clair?

Je lui lance un regard noir. Je ne suis pas homme à attendre j'ai aussi des comptes à donner au gouvernement mais surtout au militaire. Mon organisation paramilitaire me doit tout mais j'ai du avoir des subventions et ceux qui ont investi, attendent aussi en retour des retombées concluantes et bénéfiques pour eux. Je porte mon verre à mes lèvres et mon téléphone sonne. C'est le portable de shériff. Oui, je joue double jeu et je dois le jouer à fond. Me faire passer pour le shérif de la ville, m'a demandé du temps. Je suis un scientifique avant tout mais mon charisme et mon intelligence m'ont permis de berner tout le monde et même le maire.

- J'écoute, très bien j'arrive.

Je raccroche et je finis mon verre cul-sec. Il semblerait qu'un métamorphe fasse des siennes. Peut être qu'une occasion m'arrive à point nommée pour avoir un cobaye de plus. Il faut tout faire sois même c'est affligeant. Je prend mon blouson et je quitte les bâtiments de mon organisation. Voilà que je met mon uniforme de shérif et que j'arrive au commissariat du coin.

- Elle est là dans la cellule. Nous ne savons pas quoi faire d'elle. C'est un danger. Elle est folle je vous dis.
- Calme-toi, je vais aller gérer ça.

Je m'avance bien curieux. L'excitation monte même en moi. Une proie et facile à atteindre. Je m'avance et m'approche de la lumière de sa cellule dévoilant mon visage à la femme qui s'y trouve dedans. Je la regarde et vois une femme perdue et non dangereuse.

- Je suis le shérif. Mes hommes m'ont dit que vous avez des problèmes de drogues. Est-ce le cas?

J'attend sa réponse mais au fond de moi, je n'ai que faire des ses ennuis. Je ne suis pas là pour l'aider mais bien pour la manipuler afin de la ramener à Pheonix et que cela passe inaperçu.

- Comment vous nommez-vous?


Je la fixe du regard en attendant une réaction de sa part.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inverness-rpg.forumactif.com/

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Jeu 8 Mar - 23:54

les mauvaises rencontres font les futurs amis

Elyana Walker & Marcus Blackwell


Alors qu'Elyana était toujours assise dans sa cellule, épuisée, elle entendit s'ouvrir la porte du commissariat et reconnut la voix de celui qui l'avait tazée. Sans prendre la peine de relever la tête, elle comprends qu'ils parlent d'elle. Ils? L'autre voix est visiblement celle du shériff, qui semble bien sûr de lui d'ailleurs, pensant qu'il pourra gérer la situation sans problème. Quand il s'approche de la cellule et se met à lui parler, elle se redresse, collant son dos contre le mur froid derrière elle. Elle relève un sourcil quand il lui demande si elle a des problèmes avec la drogue, mais elle ne réponds pas. Elle ne réponds pas non plus quand il lui demande son prénom. Sa louve se tait toujours. Elle semble, cette fois-ci, vouloir laisser l'humaine se débrouiller seule. Comme si elle avait abdiqué. Elyana n'était pas dupe: elle attendant très certainement le bon moment pour sortir et laisser exploser sa colère. Elle allait payer cher le fait de s'être laissée attraper, elle le savait, mais n'en avait que faire. Après avoir gardé le silence quelques secondes, soutenant le regard du shériff qui n'avait pas bougé d'un iota, elle se releva lentement, dévoilant les marques de coups qu'on lui avait donnés précédemment, ainsi que celles qui provenaient des blessures qu'elle s'était elle-même infligée en tant de sortir d'ici. Dans quelques jours, elle serait comme neuve: l'avantage de la régénération, présente chez tous les métamorphes. Sans prendre la peine de remettre en place ses cheveux blonds, qui lui tombaient à moitié devant les yeux, elle s'avança lentement pour se placer à quelques centimètres des barreaux. Elle eut alors un petit rire moqueur.

- Qu'est-ce que ça peut bien vous foutre?

Si elle avait un tant soit peu réfléchi, elle serait restée aimable, elle aurait joué les gamines innocentes et en danger. Mais à 35 ans, elle avait passé l'âge de se planquer derrière des airs de princesse à secourir. Elle n'avait absolument rien d'une princesse. C'était un animal sauvage, devenu incontrôlable par la force des choses. Aussi, elle resta elle-même, en tous cas fidèle au chemin qu'elle avait emprunté: insolente, au dessus des lois humaines. Ca faisait longtemps qu'elle n'avait plus grand chose d'humain. Elle grogna sourdement, ne cherchant même pas à cacher sa nature: de toutes façons, les flics l'avaient déjà vendue. Soutenant le regard du shériff en face d'elle, ces derniers prirent une teinte jaune pendant quelques secondes. Viens jouer avec moi... Tu n'es qu'un humain, comme tous les autres, on trouvera un moyen de te faire tomber, toi aussi. La louve était de retour, discrète mais bien présente. Pour la première fois depuis très longtemps, toutes les deux étaient d'accord. Cet homme dégageait quelque chose qui les surprenait et qui n'était pas pour leur déplaire: il n'avait pas peur d'elles.

Elyana lui tourna finalement le dos, pour retourner s'asseoir sur la banquette censée servir de lit d'appoint. Seulement quelques secondes s'étaient écoulées entre la phrase qu'elle avait prononcée et son dialogue intérieur. Elle fixa de nouveau le shériff.

- Je n'ai ni domicile, ni meute, si c'est ça qui vous intéresse.

Et je me fiche bien de leur existence, d'ailleurs, pensa-t-elle. Mais elle le garda pour elle.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Institut Phoenix

âge : 41
travail : Directeur de la police officiellement
statut : Célibataire aimant s'amuser.
forme animale : Aucune
disponibilité rp : 2/3 pris
pseudo : Dylie
célébrité : Michael Fassbender
messages : 63
crédits : Lolitaes
DC : @Shaya Donovan

Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Dim 11 Mar - 12:42

les mauvaises rencontres font les futurs amis
Elyana Walker & Marcus Blackwell



Je suis là à regarder cette métamorphe. Elle semble paumé et au fond du trou mais qu'importe. Je me fiche de ce qu'elle peut ressentir. Je ne suis pas là pour lui tendre la main en tant qu'ami. Je hais son espèce. Je suis juste là pour la manipuler et en faire un cobaye comme tous les autres. Je ne bouge pas, mon visage est figé et je me tiens bien droit les bras croisés. Mon regard la fixe et ne montre aucune émotion. Elle semble me défier et me répond de façon insolente. Je ne peux m'empêcher de dessiner sur mes lèvres un petit rictus. Elle veut jouer, alors jouons. A ce moment précis, elle ne sait pas à qui elle a affaire réellement. Le shérif? Non, le scientifique et le méchant de l'histoire.

- A vrai dire, j'en ai rien à foutre. Vous pouvez faire une overdose dans la cellule, ça me fait ni chaud ni froid.

Je me retourne vers les deux flics qui espère me voir agir rapidement pour calmer la métamorphe. Je reporte de nouveau mon regard sur la femme puis, je finis par dire:

- Laissez-nous. Allez faire vos rondes, je m'occupe d'elle.
- Bien chef.

Ils avaient trop peur de mon grade pour essayer de me défier ou d'en savoir plus. Qu'est ce que le shériff allait bien pouvoir faire pour la calmer? Il préfère tourner le dos et s'en aller comme si de rien n'était. Une fois seuls, je tombe le masque pour me montrer tel quel: Marcus Blackwell, leader de l'organisation paramilitaire Phoenix. La blonde finit par me dire qu'elle n'a ni meute, ni domicile. Cela devient intéressant pour moi. Sa disparition ne serait même pas annoncée. Je m'avance d'avantage face à la porte de sa cellule.

- Laissez-moi devinez, une solitaire en marge de toute meute. Ou alors j'ai mieux, un exclue. Je dois dire que votre souffrance me réjouie. Voir un métamorphe avec un état tel que le vôtre illumine ma journée. J'ai d'abord pensé à la manière forte mais plus je vous vois et plus je réfléchis, je me dis que vous pouvez m'être utile mais d'une autre manière.

Je sais très bien qu'à ce moment précis, la femme ne comprend absolument rien à mon discours, mais qu'importe. Depuis peu, je me suis dit que pour arriver à mon but ultime, je me devais changer de stratégie. Mes soldats, se montrant que trop peu efficaces, je me devais de m'entourer de soldats différents...J'ai donc décidé de manipuler certains métamorphes au comportement plus que fragile. De vrais psychopate près à me servir. Oui, je veux des hommes et des femmes de mains métamorphes. J'ai crée un dispositif de gps à glisser sous la peau. Il me permet de savoir où ils se trouvent mais en cas de traitrise, je peux déclencher une décharge pour les tuer. Et oui, je pense à tout. Cette femme, face à moi, pourrait être une de ces candidates. Mais je veux connaître son état d'esprit, son histoire afin de la manipuler au mieux.

- Dites-moi, ai-je vu juste? Les vôtres ne veulent plus de vous?

Une histoire qui rappelle un peu la mienne à quelques détails près.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inverness-rpg.forumactif.com/

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Dim 11 Mar - 18:32

les mauvaises rencontres font les futurs amis

Elyana et Marcus

Au moins, il était franc: il n'en avait rien à faire qu'elle meure ici. Ca aurait pu la blesser, mais ce regard de défi qu'il lui lançait fit qu'elle eu surtout envie d'en savoir plus sur qui il était. Elyana croisa les jambes tandis que le shériff mettait à la porte les autres flics. Il souhaitait rester seul avec elle, ce qui ne manqua pas de piquer sa curiosité et celle de sa louve. Lorsqu'ils se retrouvèrent en tête à tête, il partit sur un terrain qui lui plut beaucoup moins. Elle ne parlait jamais de son ancienne meute. Ca n'était pas aujourd'hui qu'elle allait commencer. Ses yeux se voilèrent légèrement. Elle repensa à ce qui l'avait poussée à devenir comme elle était. A la mort de Lilly. A la trahison des siens. Elle baissa la tête un instant et avala sa salive: oui, c'était une exclue. Et repenser à ça était bien la seule chose qui pouvait encore la toucher. Elle passa tout d'un coup de la tristesse à la colère: pour qui se prenait-il, pour vouloir ainsi remuer son passé? Elle releva les yeux alors qu'il lui disait qu'elle pourrait lui être utile. Être utile à quelqu'un? La blague. Pourquoi en aurait-elle envie? Moi, ça m'intéresse. Ecoute ce qu'il a à dire. Elle était de nouveau là, la louve. Elle avait bien compris qu'elle jouait sa liberté et le prix lui importait peu. Elle voulait sortir de là, c'était tout ce qui comptait. Alors elle poussa Elyana à écouter cet homme un peu étrange.

Elle déglutit lorsqu'il lui demanda de confirmer ses dires, mais elle se releva et se rapprocha de la grille. Durant quelques secondes, elle resta silencieuse. Elle prit le temps de l'observer: il n'avait plus rien à voir avec l'image du shériff qu'il portait tout à l'heure. Toute compassion avait disparue, laissant place à un évident besoin d'analyser le moindre des gestes qu'elle faisait. Elle eut un peu l'impression de se voir en miroir: elle faisait la même chose. Elle faisait parler les gens, puis elle sondait et récupérait ce qui l'intéressait. Elle aurait dû fuir, enfin... elle aurait au moins dû s'écarter, se taire. Mais elle fit tout le contraire. Lentement, elle entoura les barreaux de ses doigts et planta son regard dans celui du grand brun.

- Mon Alpha n'a pas apprécié que je tente de le tuer. Il m'a jetée du haut d'un précipice et a considéré que j'étais morte. Mais comme vous le voyez...  elle lâcha les barreaux et écarta les bras. Je suis toujours là.  

Posant à nouveau ses mains contre ce qui lui servait de cage, elle fit un sourire au shériff. Un de ces sourires qui voulait clairement dire tu me plais, continues de parler.

- Tant que vous ne me demandez pas d'être amie avec l'un d'entre eux... il est possible qu'on trouve un terrain d'entente.  

Elle savait qu'elle n'était pas en position de négocier: les marques sur ses mains, qu'elle avait ouvertes en tentant de faire plier les barreaux de se cellule, en témoignaient. Mais elle avait bien compris qu'ils avaient quelque chose en commun: il détestait les métamorphes autant qu'elle les détestait, même si elle en était une.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Institut Phoenix

âge : 41
travail : Directeur de la police officiellement
statut : Célibataire aimant s'amuser.
forme animale : Aucune
disponibilité rp : 2/3 pris
pseudo : Dylie
célébrité : Michael Fassbender
messages : 63
crédits : Lolitaes
DC : @Shaya Donovan

Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Dim 11 Mar - 22:12

les mauvaises rencontres font les futurs amis
Elyana Walker & Marcus Blackwell



La métamorphe s'avance, je crois bien avoir obtenu son attention. Elle ferme ses doigts autour des barreaux qui nous sépare. Je respire calmement et la dévisage. Je me dis alors: "Une belle femme métamorphe, quel gâchi". Elle ne semble pas avoir peur de moi et pourtant elle devrait. Je n'ai pas la puissance d'un métamorphe mais j'ai moi aussi la possibilité de lui faire très mal en toute subtilité. Je proviens d'une famille de métamorphe, il m'est en horreur de savoir que des gènes de métamorphes cool en moi. Alors qu'elle me raconte de façon résumé son parcours, j'ai un pincement au cœur. Comment se fait-il que cela me touche? Son passé me rappelle le mien et un flash se précipite dans ma tête de scientifique. Je revois l'image de mon père, un loup imposant qui me regarde avec des yeux remplient d'horreur. Il me fait ressentir qu'il préfère mon petit frère. Je suis différent de lui et ne l'accepte pas. Je suis un simple humain et un jour de colère, il me le ressort à la figure. Puis, je revois toute la meute se moquer de moi, me bousculant et me montrant du doigts. L'humiliation d'une vie. Puis mon cerveau passe à l'étape de la libération. Je me débarrasse de ma meute, le sang, et cette sensation de libération. Mais le suis-je vraiment? Non, j'ai l'impression que ça me hante et que ça me hantera toujours. Je suis un être torturé et je le resterais jusqu'à ma mort car je ne compte pas être quelqu'un de droit tant que les métamorphes existeront.

- Ton Alpha est un piètre tueur. A sa place je serais allé vérifier ta mort. Pourquoi vouloir le tuer? Est-ce un défi pour obtenir la place de l'Alpha?

Oui, je sais que cela se fait au sein d'une meute. Parfois, certains membres essayent de prendre la place de l'Alpha. Généralement, ce sont des dominants ayant été eux même les enfants d'un Ancien Alpha. Je cherche a creuser que ça lui plaise ou non. Je suis curieux de savoir le pourquoi. D'une certaine manière, il semblerait qu'elle soit comme moi une exclue à l'exception qu'elle est une méta. Mais il semblerait qu'elle les déteste désormais tout comme moi. Je souris car je crois bien avoir trouvé un métamorphe manipulable et qui a mon point de vu sur sa race. C'est une chose rare car même s'ils ne sont pas d'accord entre eux, ils se respectent tout de même et aime leur race et condition. Je m'approche plus près d'elle. Je ne suis qu'à quelques centimètres de son visage et je la fixe.

- C'est bien tout le contraire, très chère. Je souhaite avoir dans mes rangs un métamorphe capable de détester les siens et à les malmener et à me les ramener. Et si au passage quelques uns meurt, ça ne me dérange pas. Je propose votre libération contre une place au sein de mon organisation afin de me servir.

Voilà que mon rictus se redessine sur mon visage. Je joue de mon charme auprès de la blonde face à moi. Je suis comme ça, il faut avouer que j'aime jouer avec les femmes. J'aime les femmes tout court. Je ne me serrais jamais imaginé charmer une métamorphe pour le plaisir mais il y a un début à tout. Je ne saurais pas expliquer pourquoi elle est l'exception.

- Marché conclu?

Je n'ai pas peur de passer ma main entre les barreaux afin qu'elle la serre. Ok, c'est un peu facile mais en même temps a-t-elle le choix? A vrai dire, je ne lui laisse pas. C'est soit ça, soit je la tue. Mais je saurais assurer mes arrières avec ma puce GPS que je lui implanterais une fois revenu à mon organisation mais ça elle le verra bien.

- Je suis sûr que vous prendrez plaisir à être avec moi. Être mon chien de garde et ma femme de main vous amusera plus que de rester dans les rues à dealer. Je pourrais même vous proposer de vous débarrasser de votre ancienne meute. J'ai besoin de cobayes.

Ok, c'est petit mais je suis mauvais. J'appâte la demoiselle. Le désir de vengeance est grand tout comme j'ai pu l'avoir envers les miens. Et puis si je peux enfin avoir un Alpha, ça serait un plus pour mes recherches. Depuis le temps, que j'en cherche un. Disons que mon Alpha de père m'a bien aidé mais pas jusqu'au bout, il n'a pas supporté les tests et essais pourtant si prometteur qu'on lui a infligé.

- Qu'en dites-vous?

Ma main est toujours tendu face à elle.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inverness-rpg.forumactif.com/

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Dim 11 Mar - 23:21

les mauvaises rencontres font les futurs amis

Elyana et Marcus


Elle sentit qu'elle l'avait touché. Elle ne savait pas vraiment comment, mais elle le savait. Sa louve pointa les oreilles, puis fit le dos rond comme un chat qui réclame des caresses. L'homme était blessé par son histoire et l'animal pouvait sentir que quelque chose était bancal chez lui. Cela faisait si longtemps qu'elle ne s'était pas sentie proche de sa louve qu'elle avait du mal à réaliser ce qui se passait et c'était réciproque. Pourtant, cette fois-ci, elles avançaient ensemble. Elles voulaient sortir de leur cage, celle de la prison oui, mais surtout celle dans laquelle l'esprit de la blonde les avait enfermées. Et cet homme semblait être le parfait candidat pour ça. Elles eurent instinctivement envie de lui faire confiance, même si cela pouvait avoir de terribles conséquences. Alors, elle répondit à sa question, relâchant par cette occasion toute la rancoeur qu'elle ressentait envers sa meute. Envers ceux qui l'avaient traitée comme leur fille, pour finir par la rejeter comme une ordure.

- Prendre sa place? Non... je souhaitais simplement sa mort. Elle fit une pause avant de reprendre. La femme dont j'étais amoureuse a été assassinée parce qu'au lieu de se défendre, de nous défendre... mes Alphas ont prit la fuite. Ils n'ont pas été capables d'assumer les conséquences de leurs actes et ma louve n'a pas pu accepter leur lâcheté, alors elle a tenté de tuer le mâle. Mais sa femelle nous attaquées par derrière et lui en a profité pour nous jeter de la falaise.

Pourquoi lui dire tout ça, alors qu'elle ne le connaissait pas? Parce que c'était la vérité. Les dominants d'une meute ne sont-ils pas censés défendre les plus faibles? Au lieu de la défendre, ils avaient voulu l'éliminer. Alors, plus qu'aux extrémistes qui lui avaient prit Lilli, elle en voulait aux siens d'avoir lâché prise. La douleur l'avait rendue folle. Haineuse. Elle était assoiffée de vengeance et les autres métamorphes prendraient pour sa meute qui n'avait jamais ne serait-ce que chercher à savoir si elle était bien morte. Tandis qu'elle se confiait, l'homme s'avançait doucement, réduisant l'espace entre eux deux. Il ne baissait pas les yeux et elle ne les baissait pas non plus. Il était humain, mais il avait une attitude d'animal dominant. Quelque chose en lui était vraiment différent des autres. Comme s'il connaissait plus les métamorphes que par de simples expériences. La respiration d'Elyana s'accéléra légèrement tandis qu'il restait ainsi devant elle et lui expliquait ce qu'il attendait d'elle. Elle ne répondit pas de suite. Sa louve écoutait tout aussi attentivement le discours qu'il lui tenait. La libération. C'était tout ce que l'animal attendait. Libération de la cellule, libération de l'humaine. Qu'elle serve à quelque chose bordel, pour de bon, quitte à passer de l'autre côté, rien à foutre. Elyana détacha ses yeux de ceux de celui pour qui finalement le grade de shériff n'était qu'une couverture pour regarder la main qu'il lui tendait. Devenir son chien de garde... elle sentit sa louve gronder. Attention aux mots qu'il emploie. Tu veux sortir de là? Alors ferme-la. L'animal gronda de plus belle, mais accepta de se taire. Elle releva les yeux vers l'homme avec qui elle était sur le point de passer un pacte plus que malsain et un frisson d'excitation la parcourut quand il lui parla d'éliminer son ancienne meute.

-Si vous pensez être capable de récupérer des métamorphes dans un pays étranger... Elle saisit sa main, qu'elle serra, mais qu'elle garda un instant accrochée à la sienne: elle en profita également pour se rapprocher de lui un peu plus, plongeant ses yeux bleus dans ceux de son interlocuteur, avide d'en savoir plus sur ce qui l'attendait au dehors. alors marché conclu. Alors que quelques centimètres seulement les séparaient, elle reprit la parole, dans un murmure. Je suppose qu'il vaut mieux que je joue les damoiselles en détresse en face de vos... collègues? Elle lui fit un sourire, toujours le même, à la fois joueur et en confiance, comme s'ils étaient collègues eux-mêmes. Oh, et... mon prénom, c'est Elyana.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Institut Phoenix

âge : 41
travail : Directeur de la police officiellement
statut : Célibataire aimant s'amuser.
forme animale : Aucune
disponibilité rp : 2/3 pris
pseudo : Dylie
célébrité : Michael Fassbender
messages : 63
crédits : Lolitaes
DC : @Shaya Donovan

Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Mar 13 Mar - 17:48

les mauvaises rencontres font les futurs amis
Elyana Walker & Marcus Blackwell



Pourquoi je ne suis pas étonné? Une histoire de cœur, de trahison encore et toujours. Je vous semble blasé? Non, je ne le suis pas mais c'est tellement évident. C'est toujours la même chose et ça a été le cas pour moi aussi. On va dire que c'est mon expérience qui parle. En quelque sorte son malheur fait mon bonheur, sans ça, je n'aurais pas pu la trouver et la recruter. Dès le départ, j'ai senti que je pourrais la faire venir dans mon camp. Comment? Je ne sais pas, c'est comme un instinct primaire qui me parle et qui me donne cette sensation de confiance. La blonde face à moi a compris que les Alphas ne sont là que pour protéger non pas leur meute mais leur famille proche. Il ne faut pas se leurrer. Je ne suis pas étonnée de la décision de son ancien Alpha.

- Ce sont tous les mêmes, seul compte son âme-sœur ou son imprégné. Votre Alpha ne se battra jamais pour vous mais pour ses propres intentions. Vous ne perdez rien. Avec moi, vous pourrez venger la mort de votre bien aimée. vous serez écoutées et vous pourrez donner des ordres. Je sais que vous êtes une dominante. Dites-vous que je suis l'Alpha et vous le Beta.

Je continue de l'appâter mais ce qui la motiva à me serrer la main et ma promesse de se venger de son ancien Alpha. Je sais très bien ce que la vengeance peut amener à faire et ou à accepter. C'est ainsi facile pour manipuler son monde. Je suis satisfait de sa réponse et je sens bien sa force lorsqu'elle me serre la main.

- Je suis capable de capturer des métamorphes partout dans le monde si je le souhaite, je vous le confirme.

Je sors mon sourire charmeur et machiavélique à la fois. Mais pour l'heure, ce sont les métamorphes de Inverness qui m'intéressent. Ils sont plus nombreux et plus facile d'accès. J'ai gagné la confiance de certains en me faisant passer pour le gentil Shériff. En parlant, de shériff, la métamorphe se demande bien comment je vais la sortir de là. Rien de bien compliqué. Mais avant que je m'exécute, elle finit par se présenter sans me lâcher la main. Mon regard bleu est toujours plongé dans le sien et je me présente à mon tour.

- Marcus Blackwell, bienvenue chez Phoenix Elyana.

Je desserre ma main et je me retourne vers le bureau. Les autres flics n'étant plus là, je regarde quand même que d'autres ne soient pas revenus durant mon échange avec la prisonnière. Personne. Les hommes du shériff ont suivi sa demande et sont allés patrouiller. Il me suffira donc de dire que d'un commun accord au vu de sa première infraction, la jeune femme a accepté d'aller en cure de désintox. De toute manière, ils me croiront sur parole, je suis leur supérieur et ils ont toute confiance en moi. Je prends les clés posées sur le bureau et je viens ouvrir la porte de la cellule de Elyana. Je me pousse afin de la laisser sortir.

- Maintenant que le marché est conclu, je pense qu'il est temps pour moi de te tutoyer. Allons continuer cette conversation dans mon véritable bureau pour t'expliquer ce que j'attend de toi et pour mieux me présenter. Qu'en dis-tu?

Je ne pense pas qu'elle parte à la première occasion et il ne vaut mieux pas pour elle car à l'instant où je parle, des membres de Phoenix viennent tout juste d'arriver dans de grosses voitures noires et m'attendent. Ils sont là au cas comme toujours.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inverness-rpg.forumactif.com/

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ] Dim 18 Mar - 17:58

les mauvaises rencontres font les futurs amis

Elyana et Marcus


Plus cet étranger lui parlait et plus Elyana avait envie de le suivre. Sa louve était également très attentive, sentant que son humaine, pour une fois, était intéressée par quelque chose. C'était devenu si rare que ça l'avait forcément reconnectée à elle. Elles étaient ensemble, pour la première fois depuis très longtemps et c'était grâce à cet étrange humain en face d'elles. Alors l'animal écoutait, elle aussi, profitant de ne pas être forcée d'être en retrait. Alors qu'ils parlaient de vengeance, plan auquel la louve adhérait totalement, puisque c'était bien elle qui avait été lâchement jetée du haut de ce précipice et qui avait du lutter avec l'océan pour rester en vie, il se présenta, enfin. Marcus Blackwell. Ce nom ne leur disait rien, mais elles n'avaient étrangement aucun doute que bientôt, il serait beaucoup plus connu. Enfin, il fit sortir Elyana de sa cage. Elle remit ses cheveux en place, plus par réflexe qu'autre chose et suivit Marcus. Ce dernier, alors qu'ils sortaient du commissariat, lui demanda alors si elle souhaitait s'entretenir avec lui, directement dans son bureau. Elle sourit et hocha la tête.

" Avec plaisir. "

Elle comprit rapidement qu'elle n'avait de toutes façons pas vraiment le choix, étant donné les voitures noires qui l'attendaient déjà. Elle ne pouvait pas se rendre compte pour l'instant de ce dans quoi elle s'engageait, mais elle se doutait que c'était quelque chose de très sérieux: rien qu'en voyant ce type de véhicules, on pouvait sentir que Marcus surveillait tout et que s'engager avec lui, c'était mettre sa propre vie en péril. N'était-ce pas ce qu'elle faisait déjà depuis trois ans? Au moins, cette fois-ci, elle avait trouvé une bonne raison de le faire. Enfin, bonne... une raison qui lui convenait, tout du mois. Ils entrèrent tous les deux dans une des voitures et prirent la direction de l'Institut.

[ TOPIC CLOS. ]

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ]

Revenir en haut Aller en bas
 
les mauvaises rencontres font les futurs amis [ TERMINE ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les bons comptes font les bons amis.
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [CLOS] Les compromis font les bons amis {Aoi}
» C'est pas interdit de faire des conneries. | Olive Anderson.
» Les bons comptes font les bons amis! [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INVERNESS RPG :: Archive rps-
Sauter vers: