AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dangerous idea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité


Message(#) Sujet: dangerous idea Jeu 15 Fév - 18:00

dangerous idea

Elyana Walker & Raven Creed


Faim. La louve avait sans arrêt faim. Elyana mangeait tellement peu qu'elle était constamment affamée. Elle rejetait autant la nourriture que l'animal en réclamait et un animal affamé était prêt à tout, parfois même à faire n'importe quoi.

Comme si elle avait besoin d'avoir faim pour faire n'importe quoi. Elle faisait toujours n'importe quoi. Elle était complètement incontrôlable. Impossible à calmer. Toujours en colère, toujours rageuse, toujours à tourner en rond comme une bête en cage. Au fond, c'était la vérité: l'humaine la retenait le plus possible, jusqu'à ce qu'elle explose. Et puis, quand elle parvenait à sortir, elle refusait de revenir. Quel animal sauvage reviendrait dans le zoo qui le retenait prisonnier? Surtout lorsque ce dernier le maltraitait à longueur de temps. Vivre avec Elyana, ça avait été vivre avec une dominante, une guerrière, qui adorait se battre, qui marchait des heures dans la nature sans se fatiguer, qui était capable de tenir en respect n'importe qui et qui aimait la vie aussi passionnément qu'un artiste peintre aimait ses toiles. L'artiste n'était plus. Les toiles colorées et vivaces s'étaient transformés en toiles d’araignées, dans lesquelles elle s'était elle-même engluée. Et la louve tentait d'en sortir, sans espoir. Alors elle tuait. Tout ce qu'elle trouvait. Oiseaux, rongeurs, cervidés, félins, canidés, sauvages ou domestiques. Sans se préoccuper de qui cela pouvait être. Elle n'était même pas sûre d'être encore capable de discerner un véritable animal d'un métamorphe. Elle dévorait tout sur son passage et si elle ne dévorait pas, elle s'en prenait quand même à tout ce qui passait. Puis, épuisée, elle finissait par se retrancher dans un coin, perdue, prête à se laisser mourir de tristesse. Alors l'humaine ré-apparaissait et leur danse presque macabre recommençait. Elles n'avaient plus de vie. La plupart du temps, l'animal accusait Elyana. Mais les véritables responsables étaient ceux qui leur avaient arraché Lilli. Elle s'était juré de faire subir aux extrémistes qu'elle croisait le même sort. Elle leur arracherait la gorge. Alors, peut-être que la colère de l'humaine se calmerait. Oui, parfois elle se plaisait à imaginer que tout reviendrait comme avant. Mais c'était terminé. Un côté d'elle était si brisé que la pitié ne durait jamais. La haine reprenait le dessus. Elle détestait la blonde d'avoir fait elle une bête animée par la folie. Elle ne lui pardonnerait de la traiter en paria et elle se vengeait à sa façon. Il fallait que ça sorte. Elle détruisait tout sur son passage. Un jour, elle irait à sa propre destruction et elle ne pourrait plus rien faire pour l'empêcher.

La faim la guidait. Comme toujours. Et l'odeur du sang l'attira: un animal tué, tout frais, dans les parages. L'odeur d'un autre prédateur, aussi. Un félin. Grand. Puissant. Beaucoup plus qu'elle. Plaquant les oreilles, elle renifla l'air, les pattes bien ancrées au sol. L'autre prédateur n'était pas loin, le vent lui portait son fumet, tout comme il portait celui de la nourriture. Tout son corps se tendit. Elyana lui criait presque de faire demi-tour. Tu es folle! Un puma! Il va nous tuer! Rien à faire. Le puma avait à manger, et la louve avait faim, si faim qu'elle aurait été prête à faire n'importe quoi. Saloperie d'humaine anorexique. Tu m'as rendue faible. Alors je vais t'envoyer directement dans la gueule de plus fort que toi. Si son ton avait pu s'entendre, on l'aurait entendu meurtrier. Elle mettait sa propre vie en jeu pour punir Elyana. Car, si elles s'en sortaient, il allait falloir à la blonde des jours entiers pour récupérer ensuite et elle oublierait alors de sceller sa cage. Souffrir, c'était la seule solution qu'elle avait pour exister. Alors elle allait souffrir.

Elle baissa la tête, raidit sa queue et se mit sur les épaules. Prédatrice elle aussi. Provocante. Inconsciente. Ou peut-être que si, justement: parfaitement consciente qu'elle allait à la mort. Elle se positionna de manière à ce que le puma voit qu'elle était là. Elle n'approcha pas, mais se mit à faire des allers-retours sur place. Viens! Viens jouer... Elle sentit Elyana paniquer complètement. Et puis l'humaine paniquait, plus la louve prenait son pied.

La folie. Quand elle n'était pas guidée par la faim, c'était par la folie qu'elle l'était.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: dangerous idea Mar 20 Fév - 19:45



Dangerous idea

La chasse, si il y avait bien une chose qui apaisait la femme autant que le Puma il s'agissait bien de cela, plus que l'entrainement intensif auquelle elle se soumettait régulièrement. Non passer du temps dehors, prendre son temps pour traquer la proie lui faisant le plus envie, sentir chacun de ses sens à l'affut, la chasse et la mise à mort. C'était essentiel à l'animal, chasser ses propre proie pour se repaitre ne pas perdre la patte. Cela permettait également à l'humaine de relâcher une partir de cette rage et de cette violence toujours très présente qui la dévorait parfois de l'intérieur. Cela pouvait rendre le puma bien plus violent qu'il ne le serait normalement avec certaine ou s'en prendre à plus grosse proie qu'elle ne saurait manger, mais il y avait ici assez de méta ou animaux pour ce ne pose pas de réels problèmes.

Aussi, la féline était partie à l'aube et avait laisser place au puma pour la chasse. Elle n'avait pas affamée aussi une petite proie ferait l'affaire. Et Cette famille de marcassin était juste là ou il le fallait, enfin pas pour eux. Le félin s'approcha doucement accroupit dans les hautes herbes approchant sans éveiller l'attention de la petite troupe. Son attention entière portée sur ses proies potentielles choisissant laquelle attaquer. Un des petits ferait l'affaire, justement l'un d'eux un peu curieux reniflait un buisson de baie. Deux pas de plus trois, chaque muscle de son corps bandés prête à bondir, le petit n'eut que le temps de se retourner avant que l'imposant félin ne soit sur lui plantant ses crocs à l'arrière de son crane et lui brisant aussitôt les vertèbres. Repérée, la mère la chargea faisant bondir le félin qui lui rugit dessus bondissant sur le côté et lançant un coup de griffes au flanc de l'animal claquant des dents. Un autre de ses petits approchant, la mère battit en retraite avec le reste de sa portée devant le puma grognant.

Hum et puis quoi encore, Elle se retourna vers sa proie immobile ua sol. L'heure du repas avait enfin sonnée, le puma se mit aussitôt à table déchirant la chair à l'aide de ses crocs ses griffes aidant...
Soudainement une odeur lui parvint: Loup. Le puma grogna sourdement sans s'arrêter de manger pour autant tournant pour voir d'où venait l'odeur, elle le voyait parfaitement à présent.
Et elle n'aimait pas ce qu'elle voyait, l'autre animal pas assez loin à goût, faisant des allez retour comme pour voir si elle pouvait atteindre sa proie sa position prédatrice. Elle n'avait pas de temps à perdre avec un cabot. Elle hissa dans la direction du loup en avertissement avant de mordre dans sa proie sans quitter le loup du regard. *Va chasser ta propre proie et tire toi!*. Le message était on ne peut plus claire et l'avertissement du puma également. Elle n'était pas d'humeur à être dérangée, il lui arrivait de partager une proie mais certainement pas avec un cabot roulant des mécaniques.


Revenir en haut Aller en bas
 
dangerous idea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DANGEROUS LIAISONS.
» Somethin’ ‘bout you makes me feel like a dangerous woman.
» Dangerous Woman Tour - 19/01 au 03/02
» Max • Damaged people are dangerous, they know they can survive
» Last week CANADA lifted negative warning for travel to Haiti - this week...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INVERNESS RPG :: Archive rps-
Sauter vers: