AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La curiosité est un vilain défaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité


Message(#) Sujet: La curiosité est un vilain défaut Mar 16 Jan - 0:35

 
La curiosité est un vilain défaut


Adam & Raven

Okay revenir ici n'était peut être pas la meilleure des idées au vu de sa dernière aventure, chassée plusieurs fois par un loup différent, elle ne pouvait pas dire honnêtement qu'elle ne savait pas sa venue non désirée si proche du territoire de la meute. A vrai dire, si il s'agissait de son territoire, elle n'aurait pas été plus accueillante. Mais c'était plus fort qu'elle la curiosité la poussait à vouloir s'approcher plus et à pousser les limites, et puis ça avait un petit coté amusant, de pousser ces limites et voir jusqu'où elle pouvait aller. Elle devait bien admettre que les Meutes d'inverness était très bien protégées et surveillée mais la blonde n'était ni femme, ni animal à rebrousser chemin devant un défi, au contraire.

Elle devait juste être plus discrète plus rapide qu'à son habitude. Sa moto était garée à une certaine distance cachée derrière des buissons, assez loin pour ne pas alerter, assez proche pour pouvoir y retourner rapidement si besoin. Elle s'était bien rapprochée du territoire avant de retirer ses vêtements  laissant place à la silhouette  imposante et discrète à la fois du puma.Elle serait plus à même de se dissimuler dans l'obscurité et de passer outre les frontières. Et c'est d'ailleurs ce qu'elle fit. Approchant à l'affut, elle parvint à échapper à la vigilance  d'un guetteur, pour combien de temps ça elle n'en avait pas idée mais autant en profiter pour aller le plus loin possible et découvrir les lieux, il était surement trop tard pour observer la meute mais c'était presque devenu un jeu pour elle.

Tapis dans l'obscurité, se faufilant d'un pas silencieux longeant les arbres et restant à couvert, elle se dirigea vers ce qu'elle pouvait enfin distinguer plus au loin comme étant les habitations. Une petit voix dans son esprit que tant l'humaine que l'animale décidèrent d'ignorer lui souffla que cette virée était vraiment stupide et qu'elle finirait par s'attirer de plus gros ennuis que de simplement se faire poursuivre par un seul loup à qui elle pourrait échapper grâce à son agilité et sa vitesse. Non elle était consciente du danger, elle ne tiendrait pas longtemps si elle avait à faire à plus d'un loup. Mais la découverte et l'interdit étaient des voix tellement plus agréable à écouter, lui offrant cette sensation de liberté et de contrôle qu'elle cherchait toujours désespérément à ressentir.

Le félin au pelage doré s'arrêta soudainement écoutant autour d'elle, trop de mouvement, elle se rapprochait de leur lieu de vie malgré la nuit, des odeurs tout autour, des présences. Elle se fit plus petite ne voulant pas être repérée mais une présence semblait se détacher,la mettant mal à l'aise. oh ohh...
Elle huma l'air se retournant vivement, oreilles baissées vers l'arrière, les babines très légèrement retroussées: menace juste là. elle se rabaissa légèrement sur ses pattes prêtes à bondir cherchant d’où venait cette odeur et cette aura puissante qui la perturbait
 


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut Mer 17 Jan - 15:22


Il allait pleuvoir. Le temps était humide, un vent frais s'était levé dès l'aurore pour rafraîchir la plaine. Il observait, comme s'il n'était qu'un spectateur face à la nature qui se réveillait doucement. Il adorait ce petit moment si particulier. Ayant laissé les habitudes humaines, il se retrouvait là, animal face à sa mère ; la nature. Il revivait. Son oreille droite remua avant de se tourner, écoutant le bruit d'une famille de rossignol se réveiller, les petits piaillant déjà, affamés. Son regard se baissa vers la prairie plus basse où un cerf traversait, l'air calme et avenant, bien vite suivit par deux femelles, un étant visiblement gestant. Ce cerf était majestueux, ouvrant la voie pour sa famille, prêt à les protéger contre sa propre vie. Le loup posa sa tête sur ses pattes, calme. Il partageait des points communs avec ce cerf, s'ils n'étaient pas du même régime alimentaire, ils étaient tout deux prêts à tout pour protéger les leurs. Le loup poussa un faible grognement, semblant pas vraiment content de cette comparaison. Il resta ainsi, un long moment jusqu'à ce qu'il sache que les siens s'étaient déjà bien réveillés et se leva pour rejoindre son territoire. Lui aussi, avait des bouches à nourrir.

Il entra sur son territoire, tout de suite bien mieux de sentir, voir et ressentir tous ces liens bien soudés. Bien qu'un léger trouble délit certains de ces liens, enrageant le loup et bien des membres de la meute, impuissants face à cette série de disparition. Le loup salua d'un simple regard ceux qu'il croisait avant de se rendre chez lui en trottinant. Il reprit forme humaine une fois rentré chez lui, pas du tout pudique mais sous forme lupine, il savait que personne ne chercherait à lui parler alors il avait préféré la garder jusqu'à chez lui. Il n'avait pas envie de discuter, il n'avait pas envie d'écouter des contre-rendus, il ne voulait voir personne. Il avait parfois besoin de s'isoler, de se trouver juste lui face à son loup. Il se dévisagea dans le miroir, retroussant sa lève supérieure comme s'il n'était pas content de ce qu'il voyait. Il ne prit qu'une douche rapide pour retirer la terre de sa peau et s'habilla pour s'installer à son bureau. Sur le bois était éparpillé les dossiers de ses disparus. Il y avait ceux de sa meute principalement mais aussi les autres, qui ne fallait pas négliger. Il les éplucha, les relu une énième fois en cherchant un indice qui lui avait échappé. Il y avait aussi les rapports des différentes missions mais encore une fois, que de simples traces de piste, rien de concret. Et il refusait d'envoyer sa meute là où il n'était pas sûr de trouver les coupables et d'être sûr qu'ils gagneraient.

La journée passa alors qu'il continuait de chercher, notant certains mots pour ne pas les oublier, entourant des endroits sur la carte qu'ils allaient devoir vérifier. Mais tant que les coupables refusaient de se montrer, ils ne les trouveraient pas. Adam ne voulait pas faire comme les autres à pointer les chacals sans preuve certaine. Lui ne lâcherait pas tant qu'il n'aurait pas le vrai coupable. Sentant que son loup en avait marre, en accord avec lui qui s'énervait à devoir rester dans son bureau sans pouvoir aller secourir les siens. A peine la porte de sa demeure passer qu'il fronça les sourcils. Il allait pleuvoir. Il aimait la pluie en temps normal mais elle était plus propice à cacher les odeurs et le marquage et donc, à leur donner un désavantage. Se faisant discret, il se promena sur son territoire, habitué durant ses voyages en meute à surveiller ses territoires provisoires. Le vent se leva, venant le frapper et là, il l'a senti. L'odeur inconnue sur son territoire. Mais en reniflant à nouveau l'air, il sembla reconnaître cette odeur, elle s'était déjà promenée autour de son territoire. Pensant tenir un potentiel coupable, il se fit discret, se mettant à s'en approcher silencieusement. Il ne prit pas forme animale, ne sachant pas à quoi s'attendre et préférait pouvoir utiliser les avantages d'un corps humain. Sa pupille rétrécit alors que ses yeux se colorèrent de cet orange caractériel. Le loup prêtait ses yeux et par la même occasion, se montrait, féroce et dominant au côté de l'humain. C'est là qu'il l'aperçu, un peu plus loin et vu la position que l'animal prit, il semblait l'avoir senti aussi. Qu'est-ce qu'un puma faisait ici ? Ce n'était ni un chacal ni la possible piste des humains extrémistes. C'était un simple puma. Adam s'approcha de deux pas, la jugeant du regard alors qu'il laissait son aura se déployer, l'atteindre facilement pour tenter de la faire ployer sous sa dominance. Simplement pour voir sa réaction, voir quelle démarche il doit prendre. Son loup n'avait qu'une seule envie ; tuer l'animal qui osait roder sur son territoire mais l'humain était toujours plus diplomate. « Si tu t'enfuis, tu donneras une raison à mon loup et ma meute de te tuer. » Simple et efficace. Et vu les grognements sourd qu'il émettait, son loup appuyait ses dires. Il le sentait, tourner en rond et s'agiter mais ils savaient tous les deux que pour l'instant, c'était à l'humain de gérer. « Reprends ta forme humaine, je veux des explications. » Comme toujours, il ordonnait. Il était sur son territoire ou du moins à la lisière, il était entièrement en droit d'exiger, même d'un solitaire. Il était aussi en droit de la tuer. Preuve qu'il était un bon Alpha – a bon entendeur bien sûr. Sa réputation le suivait et il n'était pas vraiment réputé pour laisser les intrus fuir sans égratignures. « Qu'est-ce que tu fais là ? Es-tu lié aux disparitions ? Ne cherche pas à me mentir, solitaire. » Il tutoyait et menaçait par la même occasion, d'une humeur massacrante. Le ciel se couvrait, les nuages grondaient au loin. La pluie allait tomber.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut Sam 20 Jan - 19:54

 
La curiosité est un vilain défaut


Adam & Raven

Pas une bonne idée... N'était ce pas une de leur première pensée? Ignorée entièrement bien entendu en poussant les limites une fois de plus, une fois de trop peut être... surement. Le temps était à la pluie qui ne tarderait pas, elle pouvait sentir l'humidité dans l'air de plus en plus présente mais cela avait été un plus, rendant les odeurs plus difficile à distinguer clairement, la cachant plus facilement. Cependant cela cachait également les autres aux alentours, les mélangeant avec celles passées et celles un peu plus lointaines.

Aussi n'avait elle pas senti la présence derrière elle avant qu'elle ne soit trop proche. La présence qui l'avait surprise, plus puissante que les autres. Se retournant elle aperçut un homme qu'elle n'avait jamais croisé auparavant. Elle s'était retournée dans un position de défense observant celui qui l'avait découverte.*Alpha...* non, oh non.Le regard doré de l'homme ne laissait aucun doute sur sa nature mais son aura écrasante qui sembla s’intensifier d'un coup ne laissait aucun doute à la première pensée du félin. Merde, bien sur se faire repérer cette fois en plein sur le territoire et il fallait qu'elle tombe sur leur alpha.
Le puma recula doucement, prudemment à chaque pas que fit l'homme, sentant son aura écrasante pesée autour d'elle. Elle regarda autour d'elle ayant mémorisé par là ou elle était passé la ou étaient les gardes à son passage et de possible endroit ou passer mais c'était la première fois qu'elle allait si loin et c'était son territoire,il avait un avantage certain même en oubliant le détail du fait qu'il soit un alpha.

Elle n'était pas dans une bonne situation, tant l'animal que la femme en avait conscience, et sachant que c'était également son entière faute. C'est plus la femme que l'animal qui hissa sur l'alpha en reculant. Rageant de sentir la dominance de l'alpha et préférant montrer les crocs plutôt que de se soumettre. C’était hors de question, alpha ou pas, sa faute ou pas, elle ne se soumettrait pas sous la contrainte, elle ne le ferait plus. Les paroles suivantes de l'alpha inquiétèrent bien plus le félin, sachant qu'il avait raison, mais quelles étaient ses possibilités. Elle recula à nouveau d'un pas toujours dans une posture défensive au grognement du loup qui lui ordonna de reprendre forme humaine.
Si son aura pesant sur elle n'avait pas déjà était suffisante pour effrayer ou paniquer la jeune femme, celui ci fut le point de rupture. Pour qui il se prend celui là, à nous aboyer dessus et nous donner des ordres? Humm l'alpha du territoire?. Murf oui ok. Ok elle n'avait peut être rien à faire là, et elle avait pdéassé les bornes mais... Non hors de question! Pas question qu'elle se transforme en face de lui. Personne ne l'avait vu changer depuis presque un an maintenant et elle n'allait pas s'écraser et se soumettre à nouveau aujourd’hui.
L'animal semblait en désaccord pour une fois, plus inquiet du danger actuel à savoir les menaces de l'alpha juste face à elle plutôt que de dangers généraux et de l'entêtement de l'humaine mais elle ne savait pas bloquer l'humaine entièrement tout comme l'humaine ne savait pas stopper l'animal non plus, elles n'étaient qu'une, deux partie d'un tout. Les choix? il n'y en avait pas vraiment, se soumettre? morpher sous forme humaine ici face à l'alpha de la meute de Nessie? Non! hors de question! s'enfuir? La menace était assez claire, lui même ou sa meute tenterait de la tuer si elle prenait cette option.

Sentant la panique de plus en plus intense de l'humaine, il n'y avait plus de choix, se transformer maintenant était impossible, c'était pour elle, le symbole de soumission le plus total. Quelque chose qui était avant naturel pourtant pour majorité de métamorphe. Elle grogna sourdement. Espérant une autre possibilité mais l'alpha lui posa d'autres questions auxquelles bien sur elle ne pouvait pas répondre, hormis en secouant la tête en négation. Un grondement dans l'air. Elle hissa à nouveau avant de prendre la seule décision possible, aussi stupide soit elle. Fuir. De cette façon elle aurait au moins une chance si la meute entière ne se mettait pas à ses trousses.

Elle bondit sur la gauche de l'alpha assez loin pour qu'il ne puisse pas tenter de l'attraper au passage, sprintant pour mettre le plus de distance possible entre elle et le chef de meute, la pluie se mettant à tomber peu après tandis qu'elle courrait à tout allure vers la frontière du territoire un peu plus loin. ne se retournant pas pour voir sachant et sentant l'alpha furieux derrière elle. Elle tenta de le désorienter en courant en zigzag arrivant à l’arbre ou était ses vêtement, regardant un instant pour être sure qu'on ne la voit pas, elle repris forme humaine bondissant littéralement dans son pantalon et enfilant son débardeur en quelque seconde, ne prenant pas la peine de penser aux chaussures ou autre chose malgré le froid,l'animal laissant malgré tout ses griffes et son regard à la jeune femme, leur permettant de voir dans cette obscurité, le plus urgent était courir à nouveau rejoindre sa moto cachée de l'autre coté des arbuste à environ 400m.La pluie tombait de plus en plus. Elle allait reprendre sa course ayant une chance dans cette dernière ligne droite pensa t elle. Mais elle fut stoppée net dans sa fuite.  Elle lâcha un cri mélangé à un grognement de frustration. La fuite était plus que compromise et sa survie aussi.

- Qu'est ce que tu veux!?

Grogna t'elle à l'alpha, un mélange de colère et de frustration cachant à peine l’inquiétude dans sa voix. elle n'avait rien à voir avec les disparitions, sa précédente question avait été stupide, elle s'était elle même demandait à un moment si l'une des meute ne kidnapper pas des métamorphe pour les forcer à les rejoindre, mais après quelque recherche et beaucoup d'écoute dans les bar l'avait convaincu du contraire. A ce moment la question était stupide certes, il voulait probablement la tuer, mais elle n'était pas prête à se laisser faire, se laisser massacrer sans se battre.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut Sam 3 Fév - 19:36

Adam voulait des réponses tout de suite. Il voulait savoir ce qu'elle faisait ici, pourquoi elle tournait autour de son territoire, si c'était une menace. Bien qu'un individu solitaire tournant autour d'un territoire était souvent une menace à rapidement écartée. Il l'avait déjà senti tourné autour de son territoire et les nombreuses disparitions coïncidant ne l'aidait pas à peser en sa défense. Elle ne lui répondit pas, ne faisant que lui hisser dessus, ce à quoi son loup répondait en grognant plus fortement dans sa poitrine. Elle ne se soumettait pas, le rendant un peu plus tendu, un peu plus en colère. Elle se permettait de venir sur son territoire et n'essayait pas de se faire toute petite pour alléger son cas. Il ne comprenait pas ses intentions et tout ce à quoi il pensait était la sécurité des siens. S'il fallait qu'il la tue, il le ferait.
Mais elle ne semblait pas tenir à sa vie car Adam vit clairement dans son regard cette étincelle qu'il connaissait si bien et avant qu'il ne puisse faire quelque chose, elle se mit à courir. Courir pour sa vie. Il réagit aussitôt en la pourchassant, se fichant de la pluie, ne se concentrant que sur son odeur, sur les traces même infimes qu'elle laissait. Connaissant son territoire et ses environs par cœur, il slaloma entre les arbres sans avoir une grande visibilité. Il ne la laisserait pas partir. L'odeur changea très légèrement et des années d'entrainement lui permit de reconnaitre l'humain. Elle ne pourrait pas lui échapper sous forme humaine.

Ses yeux flashèrent un instant pour lui permettre une meilleure vue avant qu'il ne l'aperçoive. Il ne réfléchit pas un instant et l'immobilisa au sol, ses griffes entaillant la chair tendre de ses poignets, serrant assez pour l'empêcher de partir mais pas assez pour casser ses os. Il répondit à son cri par un grognement féroce, tel un rugissement canin. « Qu'est ce que tu veux!? » Elle osait ! Il fit claquer ses dents, comportement clairement animal, montrant qu'il était agacé. Cette course avait poussé l'humain et l'animal désirait vraiment la tuer. Mais bien que simple bête, il savait qu'il ne pouvait pas. Qu'il avait une chance d'avoir des réponses à ses questions, des indices pour les disparitions et il ne pouvait pas laisser passer ça. Adam se rapprochait plus d'elle, se fichant de la proximité "humaine". Il envahissait son espace vital pour lui grogner au visage, menaçant. Si elle l'attaquait, elle lui donnerait son accord pour qu'il la tue. Il n'attaquait jamais en premier, sauf s'il en avait les raisons. « Qu'est-ce que toi tu veux ? » Grognait-il, en colère. Elle n'avait pas le droit de feindre. Elle n'avait rien à faire ici et en tant que métamorphe, elle savait pour les disparitions. Elle ne pouvait pas ne pas comprendre. Elle ne pouvait pas se moquer de lui. La disparition, la mort des siens pesaient sur son dos et le rendait fébrile, fortement agacé. « Que fais-tu sur mon territoire ?! » Dit-il d'un ton bas, toujours grondant et toujours aussi menaçant. Il lui jeta un regard noir, la défiant du regard sans réclamer de soumission, lui faisant juste comprendre qu'elle était en faute et qu'elle le forçait à faire ça. Lui intimant silencieusement de ne pas bouger si elle voulait vivre, il se releva, s'écartant d'elle pour observer autour de lui, bien que la pluie n'aide pas à la recherche d'indice. « Où sont-ils ?! Qu'as-tu fait des miens ?! Réponds moi ! Qui a fait ça ?! » Demandait-il, exigeait-il, les poings serrés. Si elle le faisait encore courir, il ne retiendrait plus le loup.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut Mar 6 Fév - 12:58




La curiosité est un vilain défaut

Plus qu'a quelque centaines de mètrede la sureté,le loup ne saurait pas la rattrapée une fois en moto. Peut être aurait il seulement fallu penser aux précieuse seconde d'avance qu'elle perdit  à vérifier qu'on ne la voyait pas morpher et à enfiler les quelques vêtements qu'elle avait sur le dos commençant d'ailleurs déjà à lui collé à la peau à cause de la pluie.

Le choc fut rude lorsque son dos heurta le sol sous l'impact avec l'alpha face à elle ou plutôt sur elle, la faisant grogner sur celui ci. frustration, colère.. après l'homme la maintenant au sol certes mais bien plus encore après elle même. Stupide, elle avait été totalement stupide, pourquoi tenter de prendre sa moto? Au lieu de faire confiance à l'animal, elle aurait pu le semer dans les arbres, avec le peu d'avance qu'elle avait il aurait peut être rebroussé chemin une fois hors de son territoire. Rahhh. Il claqua des dents à son encontre, elle n'était visiblement pas la seule à être furieuse. Elle se débâtit comme une vrai furie sentant bien les griffes du loups s'enfoncer dans sa chair au plus elle tentait de se défaire de son emprise sur elle.
La petite blonde ne supportait que peu qu'on le touche sans que cela ne vienne d'elle et encore plus qu'on la restreigne d'une quelconque façon que ce soit. Elle avait porté des chaines assez longtemps pour toute une vie.

Elle senti le visage de l'homme se rapprocher d'elle, lui grognant dessus. Elle tenta de se reculer par réflexe de la présence imposante et menaçante, voulant tourner la tête pour limiter cette proximité mais cela reviendrait à exposer son cou à celui ci, hors de question qu'elle se mette elle même dans une telle position de faiblesse. Elle se mordit les lèvres tentant de se contrôler sachant qu'elle n'avait aucune chance dans cette position face à l'alpha. Elle baissa les yeux sans stopper ses tentatives pour libérer ses poignets. Qu'est ce qu'elle voulait? Elle, ce n'était pas évident à la seconde?

- Que tu me lâches!!

Grogna t'elle à son encontre se débattant de plus belle mais sans succès. Elle poussa un cri de frustration avant de se calmer, tout du moins en apparence, arrêter de s'épuiser pour rien. Une autre question, la ramenant à la réalité de la situation, c'est elle qui se trouvait la ou elle ne devrait pas et elle le savait très bien mais s'excuser ne faisait pas partie de ses habitudes, le plus on la pousser le plus elle avait envie de mordre. Elle fit une légère regardant ailleurs un instant à ces pensées. Qu'est ce qu'elle pouvait faire? s'écraser? Répondre? ce serait le plus logique à faire sauf que... Elle n'en avait pas de réponse, elle en cherchait c'est ce qui l'amenait à repousser les limites des territoires,comprendre pourquoi son vieil ami tenait tant à venir ici et l'emmener avec lui, à se trouver une place au sein de l'une des meute. Il ne pouvait plus répondre à ses questions aujourd’hui. il y avait ça et un peu aussi son goût pour ce qui lui été interdit. Elle ne pouvait pas lui donner cette réponse. Elle releva les yeux vers l'alpha les brides d'un sourires aux lèvres.

- J'ai entendu dire que les paysage étaient magnifique et la bouffe copieuse... Mais je dois dire que l’accueil laisse à désirer

Ok c'était stupide, les sarcasmes mais ce semblait être son leg motiv aujourd’hui. Elle pouvait entendre l'animal en elle grogner, voyant le danger dans le regard de l'alpha et que la jeune femme semblait ignorait volontairement. elle poussa un petit grognement plaintif  au léger choc au sol qu'elle reçut l'observant attentivement alors qu'il la lâcha se relevant. Elle resta immobile un instant méfiante avant de rouler rapidement en arrière pour se relever mettant quelque pas de distances entre eux. Regardant autour d'eux et en direction de la forêt. Si elle devait fuir, elle ne ferait pas la même erreur deux fois. Mais pourquoi l'avait il lâché? elle passa une main sur son visage dégageant ses cheveux collé ici parla pluie.

Il se rapprocha à nouveau la faisant reculer d'un pas, d'autres questions, la fureur dans celles ci. Ou étaient les siens? qu'en avait elle fait? Il était sérieux? Au vu de sa posture, oui, il était on ne peut plus sérieux. il est vrai qu'elle avait choisi la mauvaise période pour ses excursions non désirées mais jamais elle n'avait été une menace. Elle suivait de près cherchant la moindre information sur ces disparitions, chacal, anti métamorphe. Elle avait déjà croisé des chacals et elle ne les portait vraiment pas dans son cœur. Il l'avait vu, la prenait elle pour un chacal déguisé? Elle n'y croyait pas de toute façon, persuadée qu'il s'agissait d'anti métamorphe ou autre monstre du genre de ceux l'ayant emprisonner qui se trouvait dans les parages. Comment osait il la comparer à eux, insinuer qu'elle était des leurs. *doucement...* Le choc visible sur son visage se changea doucement en colère. Ne me compare pas à eux grogna t'elle froidement  je ressemble à un chacal? à une humaine!? Non! Je n'ai rien fait au tien! Je ne sais pas ou il sont okay!! Si je savais qui les a enlevé je les massacrerais!! Rugit elle à l'homme face à elle. Elle était sérieuse, elle n'était pas venu ici pour être en sécurité en premier lieu mais c'est ce que pensait mark, une ville comme Inverness, une vie de meute, cela semblait être l'idéal et la sécurité pour le loup gris. tu comprendras lui disait il souvent. Mais elle ne comprenait pas. Ce qu'elle comprenait, c'est que des ordures s'en prenait aux métamorphes et qu'elle massacrerait quiconque voulant la remettre en cage.  Et toi? hu? Qu'as tu fait!? Fit elle se mettant directement face à l'alpha parcourant le reste de la distance entre eux, le défiant du regard. oh non, non... Elle pu sentir le puma baisser les oreilles grognant à son intention de se taire. Mais elle refusa d'écouter, la meute n'était elle pas censer protéger les siens? c'est ce qu'on lui avait dit mais ça n'avait ne les avait pas empêcher de disparaitre.Ou tu étais? Alpha... pour protéger les tiens? Pour les sauver  Lâcha telle furieuse incapable de s'en empêcher, se rendant compte seulement une fois les mots sortit du tranchant et de l'injustice de ceux ci à l'encontre du loup. Ses paroles avaient une fois de plus dépassé sa pensée.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut

Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un vilain défaut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]
» [Défi] La curiosité est un vilain défaut...
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy
» O1 - La curiosité est un vilain défaut. | Allyson [TERMINER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INVERNESS RPG :: Archive rps-
Sauter vers: