AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♪ Alors on danse... ♪ #Barbie Gyles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


âge : 27 ans
travail : Gestionnaire de copropriétés
statut : Célibataire


disponibilité rp : 3/3
pseudo : E.F.
célébrité : Phoebe Tonkin
messages : 39
crédits : Tumblr

Message(#) Sujet: ♪ Alors on danse... ♪ #Barbie Gyles Lun 8 Jan - 21:12


♪ Alors on danse... ♪

Ft. Barbie Gyles




Des corps mouvants dans un rythme entrainant, des lumières extravagantes, des cocktails à perte de vue... La frénésie du lieu promettait de passer une soirée d'enfer, sauf que moi, je fulminais dans mon coin – me maudissant d'avoir acceptée cette sortie. Je me détestais d'être aussi faible. D'un coup sec, je finissais mon verre d'une traite et en recommandais un autre. Franchement, qu'est-ce que je foutais là ? La faute à qui ? Je lançais un regard mauvais vers la piste de danse où se trémoussaient mes deux tortionnaires. Je récoltais des sourires niais et plusieurs signes de mains. Tout compte fait, je préférais encore être ignorée – redoutant qu'on me récupère pour une petite danse. Mon verre et moi, on se portait mieux ensemble.

Le barman ne cessait de me guetter d'un air faussement accusateur – un peu comme s'il était noté sur mon front « Emmerdeuse de première. Viens me chercher et ce sera ta fête ! ». Je réprimais quelques gloussements avant de goûter une nouvelle fois mon cocktail. S'il savait... Pourtant, j'avais fait un effort pour l'occasion : une robe noire simple, mais moulante à souhait, une paire d'escarpin sobre et j'avais même relevé mes cheveux dans un chignon extravagant. Etait-je si vilaine fille ? J'étais d'une humeur massacrante et alors ? Je ne faisais de mal à personne. Que bien me soit fait ! Je finissais ma gorgée et comme boire autant pouvait devenir contraignant, je me levais pour me rendre aux toilettes. Je zieutais rapidement les alentours et manquais de m'étouffer lorsque je constatais avec exaspération qu'elles se trouvaient de l'autre côté de la piste. A leur place, je les aurais mis à l'extérieur – question qu'on se gèle les miches pour retrouver un peu de conscience.

Je contemplais la foule qui s'agitait théâtralement. Des plus timides au plus loufoques, il y en avait pour tous les goûts. Et dire, que j'allais devoir traverser cette masse... Rien que d'y penser me filait la nausée. Je m'avançais de quelques pas et tout bascula. Je me rattrapais maladroitement sur un tabouret et manquais de bousculer quelqu'un. La personne maugréa, mais ne me prêta pas plus d'attention. A la bonne heure !

- Besoin d'aide ? M'interpella le barman.

Je secouais maladroitement ma main – lui faisant comprendre que je voulais que l'on me fiche la paix. De quoi je me mêle ? Après une ultime tentative, je me relevais, bombais le torse avec fierté et me lançais dans la meute enragée. Je fus bousculée, piétinée et manquais même de m'en prendre une. N'oublions en rien mon humeur revêche qui se matérialisait par des sobriquets très flatteurs.

Alors que je pensais arriver à destination, je percutais violemment un individu – manquant de me ratatiner sur place. Prise d'un accès de colère incontrôlée, je montais sur mes grands chevaux – un gramme d'alcool en trop.

- Hé ! Tu gênes le passage, aboyais-je. Bouge de là !

Plusieurs personnes me lancèrent des regards apeurés. C'était quoi le problème ? Ils avaient jamais vu de petite dame s'énerver ? Impatiente, je tapotais du pied – n'attendant qu'une seule chose : qu'on me libère la voie.

Code by Fremione.


Dernière édition par Felicity Jenner le Dim 21 Jan - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtestnono.forumactif.com/t204-felicity-jenner-le-plus http://inverness-rpg.forumactif.com/

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: ♪ Alors on danse... ♪ #Barbie Gyles Ven 12 Jan - 11:50


( alors on danse )
- tous les jours de l'année -
le den. un véritable repère pour les métamorphes et pour les humains désirant se libérer une seule nuit. il fallait dire que j'ai toujours été un habitué du lieu depuis que je suis arrivé à inverness. ici, je pouvais retrouver goût à la fête, à la drogue et à l'alcool. parfois, il m'arrivait de déraper, de laisser mon animal s'échapper, quittant le milieu en trombe pour foutre le chaos dans le reste de la ville avant d'être rattrapé ; fort heureusement, bien souvent par des membres de la meute de nessie ou par des amis. c'était un risque inconsidéré de croire que laisser les brides à la bête ne pouvait pas être dangereux. qu'être incontrôlable, c'était aussi savoir faire preuve d'attaque quand les humains décidaient de s'en prendre à vous, l'arme au poing. croire aussi que je ne mettais pas en péril la vie des innocents alors que j'aurais très bien pu laisser mon chacal attaquer des petits mortels, rendant alors plus nauséabond notre réputation. mais durant ces soirées-là, je n'avais que faire de tout ça. je ne cherchais plus à comprendre l'enjeu de mon existence. je voulais simplement être libre. libre et m'amuser. alors, je me déhanchais sur la piste de danse, n'ayant que faire de savoir si je dansais bien ou non, si j'attirais le regard à cause de ma nature ou si l'on me tolérait un tant soit peu. parfois - souvent -, je rejoignais le bar afin de me remplir l'estomac de boissons alcoolisées en tout genre. je me cramais la gorge et l'esprit. je n'avais plus vraiment conscience de rien. je ne ressemblais plus à rien. seulement d'un cadavre qui erre en quête de divertissement. jusqu'à ce que je retourne sur la piste de danse pour recommencer à me tortiller jusqu'à l'ennuis ou la fatigue. on n'ose me bousculer cependant. je suis à deux doigts de relâcher le chacal qui est en moi, lui qui n'attend que la goutte d'eau pour que je perde complètement conscience. il désire s'amuser aussi, mais pas de la même manière. il veut retrouver les bois et chasser. défier les autres métamorphes et dominer en maître pour obtenir un peu plus de liberté. d'un côté, il a aussi envie de rester en ville et montrer les crocs à ceux et celles qui chercheraient à le chasser. il n'a aucune honte, aucune crainte. il veut s'imposer comme tout chacals qui se respectent un tant soit peu. je ne sens pas alors le pelage qui pousse calmement le long de mon échine, ni même l'appendice en bas de mon dos ou même ces oreilles pelucheuses qui pointent au-dessus de mon crâne. mes prunelles aussi semblent se transformer. ainsi que ma dentition et mes ongles qui deviennent crocs et griffes. mais ma transformation se stagne soudainement lorsque je suis soudainement bousculé et insulté. je me détourne. « - hé ! tu gênes le passage, bouge de là ! ». il me faut du temps pour comprendre ce qui est en train de se passer, fixant d'abord la demoiselle de mes deux yeux vitreux avant de comprendre à demi qu'elle est tout aussi torchée que moi et qu'elle est plus qu'énervée. je pousse alors un rire sardonique, mon chacal ayant presque de la pitié pour une aussi petite et frêle créature qui oserait s'attaquer à lui. néanmoins, il pense que c'est l'occasion de se divertir ; d'attaquer. « - on ne t'a pas appris la politesse ? ». je la repousse assez violemment, espérant la faire tomber pour la bloquer au sol. n'hésitant également pas à me saisir de sa mâchoire et à planter mes griffes dans sa peau de porcelaine, espérant lui faire peur plus que lui faire mal. pour l'instant.


Dernière édition par Barbie Gyles le Lun 22 Jan - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


âge : 27 ans
travail : Gestionnaire de copropriétés
statut : Célibataire


disponibilité rp : 3/3
pseudo : E.F.
célébrité : Phoebe Tonkin
messages : 39
crédits : Tumblr

Message(#) Sujet: Re: ♪ Alors on danse... ♪ #Barbie Gyles Dim 21 Jan - 11:11


♪ Alors on danse... ♪

Ft. Barbie Gyles




Quelque chose clochait, j'en étais certaine. Pour autant, mon état ne me permettait pas de mettre le doigt dessus – ma vision basculant dores et déjà dans un monde fantomatique. L'homme rétorqua à ma réplique. Je penchais la tête sur le côté et riais à gorge déployée. La scène n'était pas drôle, non, mais j'avais totalement craqué. A peine consciente des risques, je n'ai pas vu la main de l'individu me repousser d'un geste franc. Je perdais l'équilibre, pas très aidée par mes talons hauts, et me rattrapais maladroitement sur un spectateur. Il ne devait pas s'y attendre, car mon geste le fit également trébucher – renversant au passage son verre plein. Une bonne partie était venue se répandre sur ma robe. Je pouvais sentir le tissu humide compresser ma peau. Je lui jetais un regard sombre suivi d'un « Bien joué ! » écorché. Ce soir-là, j'en voulais au monde entier et j'étais incapable d'en donner la raison. Futile ? Peut-être, mais je m'en foutais comme d'une guigne.

Je m'étais à peine relevée qu'on m'empoignait la mâchoire d'une pression soutenue. Un picotement dérangeant s'accentuait dans sa poigne. Je plissais plusieurs fois des yeux pour essayer de mettre un mot sur ce que je voyais, mais c'était peine perdue. Tout semblait flou et puis, pourquoi semblait-il avoir deux petites oreilles pointus sur la tête ? C'est une nouvelle tendance ? Je gloussais à nouveau.

- Hé ! Une interpellation pas très intelligente, mais je ne voyais pas trop comment le nommer. Toutou ? Mes lèvres s'étirèrent en un rictus prometteur. Faudrait que vous pensiez à vous faire une manucure. Ce n'est plus très tendance.

Je n'aimais pas être maintenu de la sorte. Sa pression semblait plus ferme – ma mâchoire devenant douloureuse. J'étais certaine d'avoir des marques après coup. Un frisson s'insinua le long de mon échine en guise d'avertissement. Mon corps sentait le danger. Comment vous dire qu'avec mon état second, mon cerveau et mon corps n'étaient plus que deux parties contradictoires ? Je n'avais pas bougé d'un pouce – aussi figée qu'une statuette ayant vécue le mauvais sort de la vilaine Méduse. Mon regard s'obscurcit.

- Je vous somme de me lâcher. Si vous ne le faites pas, je crie. Je suis certaine que les vigiles n'y verront que du feu. Un homme menaçant une femme sans défense, une charmante vision ; vous ne trouvez pas ? Un nouveau sourire fleurit sur mes lèvres. Allez, toutou, je sais que tu peux le faire.

Je détachais chacune des syllabes usant de ma voix la plus grave. Je n'avais pas pour habitude de menacer qui que ce soit, je n'étais même pas sûre d'être douée en la matière. Néanmoins, mon envie urgente commençait à se faire de plus en plus pressante et je n'avais clairement aucun désir de me donner en public. Je serrais étroitement mes jambes espérant que j'arriverais suffisamment à me retenir. Je lançais un rapide coup d'oeil à la porte des toilettes, si proche et pourtant, inaccessible. Je reposais mon regard sur mon assaillant et ce que j'y vis n'était pas pour me rassurer. Je vais me pisser dessus, pensais-je.


Code by Fremione.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtestnono.forumactif.com/t204-felicity-jenner-le-plus http://inverness-rpg.forumactif.com/

Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: ♪ Alors on danse... ♪ #Barbie Gyles

Revenir en haut Aller en bas
 
♪ Alors on danse... ♪ #Barbie Gyles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alors on danse, tututututu. ~ [ Ouvert 24h/24, 7j/7 /PAN/ ]
» ALORS ON DANSE ! ☩ forum rpg
» Alors on danse !
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INVERNESS RPG :: Archive rps-
Sauter vers: