AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solel - Quand la musique est bonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Solel - Quand la musique est bonne Dim 7 Jan - 20:45


Quand la musique est bonne
Solel Phoenix & Swann Glazier

Swann travaillait se soir elle était donc au restaurant dans sa tenue de serveuse son sourire plaquer sur son visage elle passait entre les tables saluant tout le monde et apportant rapidement les plats aux tables elle voulait voir tout le monde le sourire aux lèvres c'était pour ça qu'elle faisait se métier là et pas un autre. Dans un moment un peu plus calme elle approcha d'un jeune homme faisant partis des habitués il était comme souvent installé au piano jouant de la musique pour le plaisir du client du lieu qui pouvait manger en étant accompagné d'un joli sons. Jusque là Swann avait toujours écouté la musique en souriant sans parler au joueur pour ne pas le perturbé mais elle voulait en savoir un peu plus sur lui après tout il passait beaucoup de temps ici et elle aimait connaître les habitués du lieu où elle travaillait c'était son côté extravertie qui ressortait. Elle voulait connaître le monde et pour cela elle voulait aussi connaître toute personne l'entourant afin de voir le monde de toute les façon possible et vu qu'elle avait un peu de temps devant elle il était temps pour elle de parler un peu avec le musicien.


Elle lui apporta un verre de limonade en ayant préparer un pour elle et lui offrit un sourire pour commencer, elle voulait évité de commencer par un typique et banale salut ça va cela n'était pas son genre un peu trop simple. Swann cherchait donc comment entamer la conversation sans tombé dans les trucs bateau et elle dit donc la première chose qui lui passait par la tête. " Un peu de bulle pour t'aider à continué ta musique" C'était peut-être totalement débile mais elle voulait parler sans trop savoir quoi dire non plus alors elle était un peu dans la misère. Mais au moins elle avait commencé à parler il pourrait ensuite répondre et cela serait sans doute plus simple quand les deux parties pouvait parler.


La louve ajouta quand même quelque chose pour ouvrir un peu plus la conversation pour que le garçon ai plus à lui répondre qu'un simple merci pour la boisson. " Tu joue réellement très bien tu n'en as pas assez de jouer pour les mêmes clients ici ?" Parce qu'elle si elle servait toujours les mêmes têtes elle comblait ça en parlant beaucoup avec tout le monde mais l'homme venait lui pour jouer sans réellement parler à qui que se soit du moins de ce que voyait la serveuse elle pouvait louper des choses quand elle était occupée à travailler.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Dim 14 Jan - 15:37

Professionnalisme en toute circonstance. C'était comme ça que Solel apparaissait, comme un homme de droiture, conscient de ses capacités mais sans s'en vanter. Le paraitre était important, oh comme il le savait.

Le Sherrington était rempli, pas à ras bord mais à juste titre. Assez pour qu'on puisse tout juste distinguer le son de ses notes, celles qui se baladent entre les chaises et les tables, laissant le vague semblant de mélodie enivrante qui apaise les esprits. Sous son nez, la partition fait office de guide. Piano au bois léché, un peu vieux mais pas dérisoire non plus (le même qu'à sa première prestation céans), les cordes suffisamment bien entretenues pour que les tonalités vibrent de manière limpide, propre. L'instrument était tout ce qui importait le musicien, bien que le talent soit la seule excuse en cas d'erreur. La symphonie n'est pas forcément mauvaise à cause d'un cuivre défectueux dans l'assemblée : seul le joueur est fautif.

Solel était perfectionniste. Il aimait que son jeu soit impeccable, bien dans les clous et calqué à ce qu'il avait prévu. En échange de quoi ses airs seraient lyriques, plus libres et évasifs. Quelque fois on se demande pourquoi un homme aussi rigide, aussi froid peut-il être devenu un créateur de son aussi sensible et habile de ses doigts. C'est vrai que l'hybridation a de quoi surprendre. Et les plus curieux iront demander si la répétition d'un même public n'est pas ennuyante, comme cette femme à la cascade brune encadrant le visage.

Bruit d'un verre de limonade.

"C'est fort aimable." Ses lèvres imitent le sourire reconnaissant. La serveuse. Il ne croit pas lui avoir déjà parlé avant aujourd'hui, et voilà qu'elle pose une question. "Non. Je ne joue ici que depuis trop peu de temps pour être las. Vous pensez qu'un musicien compte ses spectateurs ?"

Il aurait renchérit Je pourrais jouer seul, je n'en verrais pas la moindre différence sinon dans le poids de mon compte bancaire. Bien sûr la remarque est bien trop cinglante pour qu'il se permette de balancer ça à son interlocutrice : À l'évidence, elle était venue vers lui de manière cordiale et parfaitement polie. Aucune raison de l'envoyer promener. Alors, au lieu de se contenter de retourner à son menuet, le pianiste mine un bref mouvement de recul et attrape le verre d'une traite, levant son coude vers la jeune femme comme s'il s'apprêtait à trinquer à sa santé.

"Excusez-moi, je ne crois pas m'être présenté. Je m'appelle Solel. Et vous êtes...?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Jeu 18 Jan - 0:03


Quand la musique est bonne
Solel Phoenix & Swann Glazier

Swann c'était approché du joueur de piano qui était souvent dans le restaurant ou travaille la louve elle ne le connait pas personnellement alors qu'elle sait tout un tas de chose sur les clients du restaurant alors elle veut remédier à ça. En lui apportant un verre de limonade afin de pouvoir commencer une conversation et lui apporter de quoi se désaltérer un peu il devait avoir soif à jouer sans s'arrêter depuis le début de la soirée elle ne pourrait sans doute pas le faire en continue même dans son boulot elle réussissait à avoir des petits moment de calme pour pouvoir souffler et reprendre un peu de force pour continuer le service lui n'en avait pas il jouait du début à la fin et cela ne semblait pas le déranger le moins du monde.

La brunette avait eut du mal à savoir comment commencer la conversation parce qu'elle n'avait pas quoi dire pour lancer la conversation elle ne voulait pas se contenter de banalité cela ne mènerait à rien et elle ne voulait pas perdre de temps ni en faire perdre à une personne qui était là pour travailler et avoir un salaire à la fin du mois comme tout le monde sur terre. Elle lui avait donc demandé si il n'était pas lassé de jouer pour les mêmes têtes tout les soirs mais il ne l'avait sans doute même pas remarqué parce qu'il était concentré sur son instruments contrairement à Swann qui devait se concentrer sur chaque client qui était présent pour leur donner envie de revenir en leur donnant l'impression d'être unique et spécial.


" Aimable c'est sans doute mon deuxième prénom mais c'est surtout normal je ne souhaite pas te voir mourir de déshydratation sur mon plancher j'aurais du mal à le nettoyer"
Humour noir sans aucun doute, elle espérait simplement qu'il le comprendrait et ne le prendrait pas mal après tout, chaque personne croisé n'était pas sensible à son humour et parfois cela lui causait des soucis elle ne le cachait pas mais ne changeait pourtant pas de façon de faire elle était comme ça et était en paix avec elle même donc le reste du monde elle s'en fichait. Finalement il n'était pas encore lassé et ça c'était important pour Swann cela prouvait l'implication d'une personne dans ce qu'elle faisait, car beaucoup pouvait être lassé de leur job dès le premier jour parce qu'ils le faisait simplement pour vivre lui visiblement était un vrai passionné.


" Il y a une date de péremption pour musicien ? Tu pense, parce que vous ça me vieillit bien de trop et je n'aime pas me sentir vieille avant l'heure. Et pour répondre à la question, je n'en sais rien je ne sais jouer d'aucun instrument donc je ne sais pas comment fonctionne les musicien" Autant la jouée franche après tout elle ne pouvait pas le cacher elle ne comprenait rien à ce monde là elle ne le connaissait pas du tout et n'avait jamais trop rencontré de personne vivant de la musique parce qu'elle ne cherchait pas à rencontrer des gens avant d'arriver ici et de s'installer au refuge.


Elle nota son geste quand il prit son verre et elle lui rendit le geste en sa faveur par un sourire franc elle était assez souriante comme fille et adorait le contact humain c'était ce qui lui donnait envie de vivre et de le faire bien. " Enchanté Solel, je m'appel Swann. On est sur la même longueur d'onde concernant le fait d'avoir des prénoms totalement venu d'ailleurs" Là-dessus ils pouvaient lancé un débat parce qu'ils étaient les deux gâtés par leurs parents. " Donc tu viens jouer ici depuis peu ? tu arrive en ville où tu as juste changé d'endroit ?" Oui elle voulait en savoir plus c'était pour ça qu'elle était venue commencer unee conversation.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Lun 22 Jan - 17:28

Le second degré de la serveuse était tranchant (peut-être même autant que le sien), Solel pouvait le sentir s'affûter dans les sourires de la brune alors qu'elle l'imitait dans son levé de coude pour saluer en un claquement de verres. Santé. Après quoi, elle renchérissait sur l'ignorance de la musique ; de quoi sont fait les créateurs de son. Eh oui : comment ça fonctionne, ces bêtes-là ? Un musicien trop bavard serait un bien mauvais musicien, après tout. Voilà pourquoi on préfère leur demander directement le fond de leur pensée : Je ne te comprends pas. La musique est bien trop facile pour cacher les véritables intentions.

"Et vous n'avez jamais voulu apprendre ?" Savoir jouer du violon, de la guitare, du piano... A été le rêve de tout un chacun au moins une fois dans sa vie. Ce sont des instruments nobles, ne les bafouez pas. "On joue pour le plaisir, pas pour le nombre. Ça change tout, croyez-moi."

Les mots étaient beaux, prononcés sur un timbre de voix mesuré et poli, presque envoutant. Pourtant, dans les poches du pianiste, rebondissaient les pièces dorées lorsqu'il traversait les artères de Inverness, poumon névralgique des highlands. Un certain sens des affaires. Et puis quand la première gorgée dévala le long de son gosier, il gardait entre ses mains le verre aux multiples facettes qui se vidait au fur et à mesure. Le genre de verre qui préfère recevoir de l'ambre que du sucré. Mais vooyons donc... Swann, c'est ça ? Vous avez le sourire jusqu'aux oreilles.

"Les parents sont plein d'humour, j'ignore à quoi ils pensaient en m'appelant ainsi. On me demande toujours de répéter quand on ne comprend pas, et dans le meilleur des cas, les gens font mine d'avoir bien entendu. Mais je vois clair..."

Lentement ses épaules sautent sous l'effet d'un rire léger. De quoi désamorcer et briser la glace. Solel, il n'aime le froid qu'au moment de jeter une réplique cinglante à autrui, or, la serveuse - Swann donc, tu vas t'en souvenir - n'avait rien qui émanait du registre défiant ou moqueur. Elle faisait son boulot et à sa manière : avec simplicité et efficacité. Sans se fourvoyer, et s'il ne se trompe pas, il décèle même une pointe de sensualité dans son jeu. Le musicien ne doute pas qu'elle ait été du même affect auprès du reste de la clientèle : plus vous marquez les esprits, plus on se souvient de vous, et plus on a envie de venir caresser à nouveau la matière.

Il plisse un peu des yeux à la question posée. Les questions banales pour relancer la discussion ; il connait, pour en avoir usé et abusé. Pour la métamorphe louve c'est sans doute sans arrières-pensées ; pour Solel ça lui ôte un bref haussement des épaules, l'air modeste et sans fermeté. Un homme qui apparait ouvert et sincère.

"On va dire ça. Je connais seulement le propriétaire du Sherrington. Vous aussi, je suppose. Un sacré numéro." Ses yeux avaient dévié de la brune, les points de suspension marquant le temps d'arrêt provoqué par le souvenir qui refait surface. Un sacré numéro, oui. "Je suis arrivé il y a peu. L'endroit est charmant. Vous pensez qu'il serait possible...?"

Le sourire gratifiait sa demande alors que ses orbes noirs de charbon lorgnaient son verre vide avec gourmandise : Encore un peu je te prie. Et n'oublie pas les biscuits apéros. D'autre part le métamorphe à la panthère n'avouait jamais vraiment qu'il revenait d'un voyage long de dix ans, semant le doute sur la vraie temporalité de son arrivée en ville. Aux yeux du monde, il était simplement le ménestrel vagabond, débarqué tout récemment et sans mauvais augures à sa suite. La vérité était bien plus importante que ça, et bien peu de gens se souvennaient de la naissance de Solel Phoenix dans le berceau de Inverness, il y a trente ans.

Peut-être bien que la louve qu'il sentait s'agiter devant lui n'en pensait pas moins, qu'elle croyait à la vérité d'"Il y a peu", comme tous les autres. Mais d'autres interrogations fleurissaient dans les pensées du brun. Est-ce qu'elle faisait partie de la meute Everdeen ? Des Nessie, peut-être ? Les odeurs qui l'entouraient étaient nombreuses, fascinantes, mais peu d'entre elles pouvaient indiquer à Solel les fréquentations de Swann. Que ferait-elle une fois minuit passé ; qui irait-elle rejoindre une fois le soleil levé. Après tout, quand on est serveur, ce ne sont pas les effleurements d'épaules qui manquent et des milliers de parfums trompeurs peuvent venir fausser les pistes.
Autant y aller directement.

"Vous êtes au courant, pour ces histoires de meutes ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Mer 24 Jan - 16:16


Quand la musique est bonne
Solel Phoenix & Swann Glazier
La belle serveuse n'était pas comme tout le monde elle se fichait des bons principes et se laissait aller à un humour particulièrement noir et piquant qui pouvait bien souvent déplaire à ceux qu'elle rencontrait et qui ne comprenait pas qu'elle était comme ça avec tout le monde et que cela n'était pas méchant de sa part. Comme preuve elle c'était intéressée au musicien à qui personne n'avait dit un mot de la soirée laissant parfois juste une pièce sur le piano sans même un regard pour la personne le faisant vivre. Elle même n'était pas très intéresser par la musique elle en écoutait mais pas juste un instrument sans paroles sans texte pour donner un peu plus de vie au morceau mais tout le monde n'était pas sensible à la même chose. " Non je n'ai jamais souhaité jouer d'un quelconque instruments ce n'est pas trop mon truc la musique" Elle ne devait pas être comme tout le monde en regardant quelqu'un jouer et en se disant j'aurais aimée savoir le faire moi aussi, non elle se fichait totalement de ça. " Cela s'applique à tout le monde où vous parler en vote nom ? Il y a déjà eut des gens ici qui tirait la tronche toute la soirée en jouant le même morceaux" Et pourtant elle n'était pas là depuis longtemps la petite brune elle avait longtemps vécue seule et en vadrouille.


La brunette lui fit même une remarque sur son prénom, c'était un prénom tout aussi original que le siens et elle se demandait parfois ce qui se passait dans la tête des parents au moment de choisir le futur prénom de leur bébé à croire que certain essayait simplement de trouver le prénom le plus original qui soit pour qu'on puisse s'amuser un peu à ne pas savoir exactement comment s'appelait leur enfant, comment écrire ce foutu prénom, ou le prononcer c'était terrible pour les gens le vivant mais sans doute très drôle pour ceux qui posait ce genre de question. Mais Solel n'était pas mieux que Swann et l'inverse était donc vrai elle pouvait donc se moquer un peu sans que cela ne paraisse méchant de sa part étant donné qu'elle était touchée par le phénomène du prénom totalement original.


" De l'humour où ils essayent de nous pourrir la vie dès le début de notre existence à voir selon le point de vue. Les gens essaye d'être poli mais ils ont toujours le besoin que j'épelle mon nom pour pouvoir l'écrire sans faire de faute ça à le don de m'énerver autant que cela me faire rire, mais moi j'ai bien compris comment tu t'appelle monsieur Solel" Sans doute parce qu'elle était extra attentive à tout ce qui se passait autours d'elle, déformation professionnelle sans doute. Et la serveuse chercha un moyen de continuer cette conversation posant des questions bateau pour tenir le truc et ne pas laisser leur paroles s'essoufflée aussi rapidement, il n'était visiblement pas là depuis longtemps comme elle en somme elle ne pourrait pas remettre l'affirmation en cause et avant de répondre elle alla remplir à nouveau le verre apportant avec elle des restes de mise en bouche pour nourrir un peu l'homme le service était terminé cela éviterait le gâchis dans un même temps. " Vu qu'il m'as embauchée aussi oui je le connais, mais je n'ai pas encore établis mon opinion sur sa personne cela me prend des années" Trop d'habitude de solitaire garder en Swann qui mettait un temps fou à s'ouvrir au monde et à réussir à savoir si une personne était ou non digne de confiance.


" Charmant en effet j'ai eut cette même impression quand je suis arrivée ici" Et c'était dire parce qu'elle n'avait jamais eut l'envie de s'installer quelque part après son départ de sa ville d'origine et de sa meute d'adoption mais ici elle se sentait bien. Au refuge elle avait trouver sa place et avec ce boulot elle se mettait à avoir une vie un peu plus sédentaire ce qui pouvait faire du bien à une jeune femme arrivant doucement vers la trentaine et voulant à un moment donner pouvoir créer sa famille, du coup elle avait suivit son pressentiment et c'était établie ici commençant à faire sa petite vie bien tranquillement dans son coin sans demander à personne.


Quand il parla d'histoire de meute Swann tiqua elle n'était pas dans cette histoire mais comme tout métamorphe elle en avait bien entendu parler mais ne c'était pas plus pencher là-dessus elle n'était pas intéressée par les conflits des autres c'était sa façon de vivre et de restée tranquille. " Je le suis oui mais elle ne m'intéresse pas et ne me concerne pas je ne suis pas dans une meute et je ne souhaite pas l'être non plus je suis bien dans ma solitude à ce niveau là j'évite les soucis comme ça j'en ai déjà trop eut plus jeune" A cause de son don qu'elle n'annonçait pas comme ça pour ne pas s'attirer les foudres d'autre prophète comme elle qui n'appréciait pas la concurrence potentielle.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Jeu 25 Jan - 19:59

La discussion prit une tournure beaucoup plus intéressante à compter du moment où les meutes entrèrent au cœur du sujet. Et s'il avait bonne mémoire, ce fut également le premier sujet de conversation qu'il eut en compagnie du propriétaire de ce restaurant.

"Ma foi, vous m'avez effectivement l'air bien attachée à votre solitude. C'est drôle, je vous imaginais pourtant bien entourée." Elle ne le prendra pas mal, si ? S'il pouvait en croire la brune, elle était la première à user de dérision et de légèreté dans la formulation. Solel n'allait pas la froisser pour si peu. Et quand arrivèrent les amuses-gueules, une dextre habile rafla quelques cacahuètes. Dommage qu'il ne sache pas, pour la nature prophétesse de Swann, voilà qui l'aurait fort bien intéressé. "On passe par beaucoup d'épreuves, vous comme moi. Mais vous savez, je pense que ce sont des affaires qui nous concernent tous. L'incendie, la manifestation, les tensions et les disparitions... Nous sommes tous dans le même panier. Ce serait se fourvoyer que de prétendre le contraire. Pardonnez-moi, vous avez peut-être été victime de l'un de ces tristes évènements. Moi-même, je..."

Les mots meurent à la lisière de ses lèvre : suspens. Que voulait-il dire ? Il se ravisa à la dernière minute en pensant à ses contusions sur les bras, les mains... Aujourd'hui, il ne s'était pas trompé en jouant. Pas d'erreur qu'un possible ivrogne aurait pu déceler. Le musicien cherchait la petite bête en suggérant sans expliciter clairement. Il usait la corde, tirait encore et ne cessait de vouloir appeler pour faire réagir. Cette Swann, était-elle en ville de puis longtemps ? Oh peu lui importait les détails, mais l'avis des solitaires intéressait toujours l'homme à la panthère. Stone acceptait d'embaucher Nessie comme solitaires et même humains ; en fallait-il davantage pour penser qu'il pouvait y avoir anguille sous roche ? Peut-être. Après tout, Solel était là, lui aussi. Là, à jouer du clavier et du son, alors que sa nature imprévisible et encore sauvage pouvait causer du tort à quiconque croisait son chemin, à quiconque entrait dans ce restaurant. Et pourtant, on l'avait embauché. Pour cette seule chose, ça suffisait à lui faire lever les yeux dès qu'on évoquait le sujet des meutes. On ne choisit pas de vivre à Inverness sans avoir conscience des territoires partagés. Ce sont plus que des histoires d'arrière-plan. On vit dedans et on se déplace dans le paysage.

Il ne remontait pas encore les manches de ses poignets, dissimulant les brûlures. L'incendie n'avait pas été accidentel, et il était à peu près certain que le brasier avait été déclenché dans le but de provoquer la mort de métamorphes, ni plus ni moins. Où se trouvait la serveuse, à ce moment-là ?

"Je dois avouer que ça faisait longtemps qu'on n'était plus venu à ma rencontre après une partition. Mais vous avez probablement d'autres personnes que moi à servir, et je ne veux pas voler de votre temps..."

On pouvait y voir deux facettes dans cette seule phrase. La première étant "Je demande gentiment votre départ." et sans doute aussi l'allusion que 99% des gens auraient compris. La deuxième, beaucoup plus subtile, se traduisait par "Je veux en savoir plus. Montrez votre intérêt, et restez." Sa manière toute personnelle de tester l'interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Lun 29 Jan - 21:10


Quand la musique est bonne
Solel Phoenix & Swann Glazier

Swann assumait totalement son statut de solitaire et elle pensait totalement qu'elle n'avait rien à voir avec les meutes qui habitait et avait pouvoir sur le coin et qui avait des soucis entre eux et avec des extrémiste qui ne souhaitait pas voir des métamorphe dans le coin elle ne se mêlait pas de ça et comme elle n'aurait pas de soucis qu'importe qu'on soit d'accord avec elle ou non. " Comme quoi les apparences peuvent être trompeuse j'affectionne réellement ma solitude et je ne la laisserait tombée pour rien au monde les meutes c'est trop de problème. Je ne pensais pas faire fille super entourée c'est une première pour moi" Elle l'avait vécue et ne recommencerait plus jamais cette histoire préférant totalement vivre seule que mal accompagné et puis elle arrivait très bien à s'en sortir alors pourquoi chercher à changer cela ? Cela serait stupide de sa part de vouloir modifier sa vie quand celle-ci allait bien. " Je ne sais même pas de quoi vous parlez pour tout vous dire, et je continue à pensez que je n'ai rien du tout à voir avec ça mais je suis désolé si vous y avez été mêlé cela m'arrivera peut-être maintenant que j'habite réellement ici mais je ne ferais rien ma solitude c'est ma protection et j'y tiens, et puis j'ai un don plutôt cool pour pouvoir aider les gens et me faire utiliser ce n'est pas mon passe temps préférer. J'ai juste été au courant d'une attaque contre un membre de meute de Nessie que j'ai sauvé mais je ne sais rien de plus" Au final elle ne connaissait pas toute l'histoire de cette ville et vu ce que lui racontait le musicien elle ne voulait pas réellement en savoir plus.


Au refuge on ne parlait pas réellement de ça les gens y habitant étant souvent moins embêté que les membres de meute qui en étant en groupe attirait souvent l'attention des ennemis mais personne n'avait parler à Swann de soucis plus important pouvant mettre sa vie en danger sinon elle ne serait pas restée habité dans cette ville sont but n'étant pas de souffrir inutilement elle voulait juste profiter de sa vie et rien de plus c'était pour ça qu'elle avait tout quittée la première fois. Mais ici personne ne connaissait l'histoire de vie de Swann elle n'en parlait pas ne voulant pas laisser un passé compliqué venir empoissonné la nouvelle vie qu'elle c'était créer elle voulait vivre et vivre bien, et pour cela elle ne devait avoir ni regret ni remord et penser à sa vie d'avant la faisait penser à sa famille ce qui n'était pas une bonne chose quand on voulait avoir le positif en tête, après tout même maintenant elle aimait sa famille et aurait aimée ne pas avoir à les quitté de cette manière là sachant qu'aucun retour en arrière ne serait possible pour elle.


Son job ici et son foyer au refuge était des choses positif, cette rencontre n'était sans doute pas aussi joyeuse que cela au vu de ce que lui apprenait le jeune homme qui pensait sans doute qu'elle était au courant de tout cela, mais cela n'était pas le cas et le choc était un peu à encaissé pour la brunette qui tentait de ne rien montré et de continué à abordé sa mine joyeuse et son sourire sur son beau minois elle avait apprit à bien le faire et à ce que cela ait l'air naturel même quand cela n'était pas réellement le cas. Sa phrase suivante laissa planer le doute chez la louve devait-elle insisté pour poursuivre la conversation où était-il entrain de la congédier et de la renvoyer à ses clients ou à sa vaisselle cela pouvait en tout cas être prit comme cela mais la jeune femme n'était pas du genre à suivre les sous-entendu qu'elle comprenait alors elle fit un nouveau sourire et répondit plutôt.


" Oh vous savez ils ont tous la bouche pleine alors je pense avoir fait mon travail convenablement" Et c'était vraie en plus chaque client du lieu avait à manger devant soit et donc pas besoin de la serveuse qui n'aimait pas faire le poteau de grue à attendre d'avoir quelque chose à faire. " Parlez moi plutôt de ces événements que vous avez évoqué ils m'ont plutôt intrigué, faites-vous partie d'une meute vous ?" Elle parierait que non mais elle pouvait bien se trompée après tout elle ne le connaissait pas cet homme et il n'était pas du genre à tout dévoilé en une phrase. " Vous devez en tout cas être là depuis plus longtemps que moi pour savoir tout ça.. Personne ne m'en avait encore parler et pourtant j'en entend des choses ici" Pas toujours intéressante d'ailleurs elle devait bien l'avouée mais bon cela faisait partie du job et elle prenait parce que cela lui permettait d'avoir son argent et son indépendance qui lui était si chère.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Dim 4 Fév - 13:01

Soudain elle évoque une curiosité qui fait tiquer les oreilles du pianiste comme s'il venait de surprendre une sonate au coin de la rue. Un don ?

"Et c'est quel genre, ce don ?" Ce n'est pas de la guérison. Ni de l'empathie, apparemment. "Il n'est pas simple à vivre, je suppose."

La question est posée mais quand Swann décrit avoir anticipé une attaque sur un métamorphe sans rien avoir fait pour être au courant, il tique une nouvelle fois. Solel savait pour cette histoire de pouvoirs hors normes (au delà d'être un changeur de forme, qu'on s'entende bien c'est déjà assez extraordinaire comme ça), mais pas que ça pouvait se manifester à la loterie comme c'était tombé sur la serveuse.
Ce qui est sûr, c'est que maintenant que le sujet est amorcé, le musicien ne va pas en démordre avant d'avoir obtenu des éclaircissements sur le propos. Contrairement à une poignée d'élus, lui, il ne possède rien qui soit capable de prédire les sentiers qu'il foulera demain, ni est-ce que l'avenir du peu de personnes proches de lui est en danger. À bien réfléchir, le don est souvent synonyme de malédiction.

Le sourire qui tire les lippes, toujours (la présentation, ça compte, même quand on tourne le dos à la clientèle pendant 99% du temps). Swann ne semblait pas réaliser les arrières-pensées du chatouilleur de clavier et c'était mieux ainsi. Il piochait dans les amuses-gueules, se gratifiant d'une autre gorgée. Lorsqu'il finirait, probablement que ce serait pour lui l'heure de la reprise. Au final, la boisson n'est qu'un sablier liquide que la serveuse vient de lui offrir.

"Non. Aucune meute. Je ne pense pas me tromper en disant que vous le saviez avant même que je vous réponde." Je suis solitaire ou je ne le suis pas. "Les rumeurs vont bon train. Difficile de passer à côté des rapts et des faits étranges dont on entend parler sur les bouches anonymes. Les médias font tout ce qui est en leur pouvoir pour étouffer les cas étranges."

Pas besoin de crécher à Inverness depuis des années pour savoir que le monde entier est concerné par l'affaire des métamorphes.

Son verre est presque vide.

"Être un indépendant dans ces conditions est aussi rassurant qu'inquiétant, mais je sens que vous avez l'habitude de surveiller vos arrières. Je prie pour qu'il ne vous arrive rien. Croyez-moi, je sais ce que c'est que de se dire que j'use peut-être de mes capacités de musicien pour divertir des oreilles extrémistes."

Piégé quoiqu'il arrive dans ce dédale vivant où on est forcé de côtoyer la masse grouillante lambda et les couteaux qui trainent au fond des poches. Vous effleurez un million d'épaules, croisez un milliard de regards, mais jamais vous ne pouvez être sûr du moment où un canon de fusil se lèvera vers vous.
Non, vous ne pouvez faire confiance à personne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Mar 13 Fév - 15:19


Quand la musique est bonne
Solel Phoenix & Swann Glazier

Le fait d'avoir parler de son don avait visiblement attiré l'attention du musicien qui avait rebondit dessus en lui demandant qu'elle particularité elle possédait et la jeune femme eut un léger sourire en entendant la phrase suivante pas simple à vivre ça certainement pas celà lui avait après tout fallut son statut de solitaire aujourd'hui loin de sa famille ce n'était donc pas un réel cadeau du ciel mais elle faisait avec. " Je suis une prophétesse, l'avenir n'as pas de secret pour moi enfin en partie quand il l'as décidé" Vu qu'elle ne pouvait pas contrôlé ses visions ou en provoquer subissant juste les envies d'une force supérieur qui voulait lui montrer deux ou trois chose et lui taire le reste. " Pas facile du tout non, on ne contrôle rien, on a souvent les fesses entre deux chaise car ce qu'on voit nous concerne pas et nous oblige souvent à nous mêlé des affaires des autres pour avoir la conscience tranquille et à cause de ça j'ai dû quitter ma meute et ma famille pour vivre seule un vrai cadeau empoissonné si je peux donner mon avis" Même si son avis ne changerait rien au fait qu'elle posséderait ce don jusqu'à sa mort.


La conversation tournait autours du fait qu'ils soit les deux capable de se transformer en animal selon leur bon vouloir ou leur besoin dans  cette ville cela n'était pas une particularité réelle beaucoup de personne comme eux vivant ici en meute, ou en solitaire le refuge de la ville accueillant beaucoup de ses derniers le temps qu'ils choisissent de reprendre la route ou de se trouver un logement fixe dans la petite ville mais pour le moment Swann n'avait rencontré aucune personne comme elle ayant un don spécifique ayant été tiré au sort pour être spécial sans que cela ne soit réellement une bonne chose, cela devait dépendre du don mais il était souvent complexe de le maîtrisé et de pouvoir vivre avec comme si de rien était. Son don à elle lui avait déjà changé sa vie par deux fois, la première en la faisant quitter tout ce qui faisait à l'époque sa vie et la deuxième fois en la faisant rencontré et reconnaître son âme sœur alors qu'elle le rencontrait pour le prévenir d'une attaque surprise sur sa personne c'était donc à double tranchant et la brune avait apprise à relativiser.


Quand au fait que le joueur devant elle soit lui aussi solitaire elle n'avait eut que peu de doute il était vrai, car si il partageait une boisson et deux trois douceur à manger avec elle il ne semblait pas avoir une forte envie de contact humain ou un grand besoin de bavardage incessant ce qui avait un peu aiguiller la jeune femme dans son analyse de sa petite personne. " J'avais un fort pré-sentiment sur la réponse à cette question effectivement mais je préfère toujours avoir une confirmation pour évité de partir sur une fausse idée et d'ensuite faire des bourdes" Elle haussa ensuite les épaules cela paraîtrait sans doute bizarre à l'homme mais les rumeurs et les ragots cela n'était pas le dada de Swann elle ne prêtait pas oreille au quand dira t-on qui empoissonnait plus l'existence qu'autre chose selon elle et puis en quelque semaine ici elle n'avait pas lié de lien assez fort pour pouvoir avoir totalement confiance en une personne et ses paroles. " J'avouerait que je ne prête pas attention aux rumeurs, elles m'ont assez gâchées la vie comme ça j'en suis devenue allergique et vu que je suis très limité niveau confiance en l'être humain personne de confiance n'as eut le temps de me mettre au courant de tout ce dont vous me parlez le seul fait dont j'ai été au courant m'as été apprit par mon don et lui je suis un peu obligé de lui faire confiance. Cela est sans doute fait pour ne pas éveillé la panique chez tout le monde mais comment nous solitaire pouvons nous, nous protégé contre ses gens si les meutes de la ville n'y arrivent pas elle même ? Un métamorphes seul n'est pas grand chose face aux adversaires que j'ai vu quand j'ai été sauvé le lieutenant d'une des meutes du coin."


Et c'était pour cela qu'elle se tenait loin de tout cela pour ne pas avoir à elle devoir se battre, elle n'était une guerrière et la violence n'était pas son dada elle n'en faisait preuve qu'en cas d'extrême urgence et si elle pouvait l'évité elle l'éviterait autant que possible même si un jour où l'autre elle serait sans doute cible ou témoin de ce genre de scène dont parlait le pianiste en face d'elle, Swann allait devoir ouvrir un peu plus ses yeux et ses oreilles sur les phénomènes bizarre qui arrivait dans cette ville qui ne lui apparaissait plus aussi accueillante qu'au début pour le coup.

" Je les assurent tant bien que mal pour ne pas finir rapidement entre quatre planche à dix mètre en dessous du sol oui. Mais si comme vous le dites les extrémistes attaquent la ville personne n'est réellement tranquille et ne peut prétendre être rassuré de quoi que se soit. C'est gentile de votre part, si je vous vois en mauvaise posture je vous enverrait un peu de secours. Ils peuvent être partout malheureusement et c'est sans doute ça la plus grande difficulté de ce genre de guerre on ne connait pas la tête de l'ennemi et il à l'avantage de la surprise à chaque fois" Ce qui n'était pas très juste mais ce qui faisait souvent partis des conflits comme celui-ci on faisait avec et on tentait de survivre à tout cela en éliminant rapidement la menace pour pouvoir reprendre la vie le plus tranquillement possible même si pour le coup cela ne se jouerait sans doute pas en une petite heure il y avait sans doute pas mal de forces armés en face et Swann allait sans doute tenir une revue des gens un peu bizarre qu'elle croisait pour tentée de se protéger au mieux cet homme jouant de la musique lui avait un peu foutu la frousse en lui racontant tout les diverses incidents ayant eut lieu dans la ville.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne Dim 18 Fév - 18:31

Trop solitaire. Solel jugeait qu'il y avait du bon dans le statut de marginal, mais celui qui ignore trop son environnement, s'ignore lui-même. Au fil de l'eau il distillait les informations sur ce qui se passait en ville, et plus il échangeait, plus il pouvait entendre à quel point Swann paraissait inconsciente de ce qui se tramait à Inverness. Elle était habitée de beaucoup d'assurance, voire d'arrogance, mais bien peu de connaissance sur sa propre nature et son entourage en comparaison. Un trait qui allait faire défaut, Ô comme il le sentait depuis sa position assise.

Il est dangereux d'ignorer, surtout quand on est une prophétesse, n'est-ce pas, très chère ?

"Vous voyez l'avenir," affirme-t-il, comprenant peu à peu à qui il avait affaire. Une métamorphe dotée du pouvoir d'entendre, de voir et peut-être de palper le futur. Un flot de questions le submerge mais l'océan bute à ses lèvres. Un peu par envie de dissimuler ses attentes, ses poings glissent dans ses poches, n'en sortent plus à moins pour se gratifier d'une gorgée. Mais le verre est presque vide. "On entend que lire de quoi sera fait demain est un avantage, mais je suis persuadé du contraire. Pouvez-vous voir votre propre futur ?" Première question amorcée, le reste suivrait son cours, il le savait. "Le don tombe sur n'importe qui, comme une loterie." Il avait murmuré ses mots, quittant Swann des yeux quelques secondes. Cela signifiait que même le plus abruti des métamorphes pouvait se voir affublé d'une capacité extraordinaire, et que le pianiste aurait méprisé le manque de compétence de tout être miraculé incapable de contrôle sur son propre talent. Ce serait comme... un musicien : Il a entre les mains un instrument puissant, neuf et prêt à l'emploi, mais n'a pas la moindre idée de comment l'accorder. Frustrant, exaspérant et lamentable.

Son jugement se faisait plus incisif au fil que Swann lui racontait des épisodes de sa vie. Fuir sa famille, sa meute, ses biens, à cause d'un don. Si le don porte son nom, ce n'est pas pour rien. Et pourtant, tant de gens ont l'air de souffrir de la spécificité. C'est quand elle soulève la mention d'un membre de meute que l'ouïe féline se redresse.

"Pardon ? Vous avez été sauvée par un lieutenant ?" Un pli sur son front apparait. Comment cette femme peut-elle toujours s'estimer hors de portée des histoires claniques après avoir été directement confrontée à un Everdeen - ou un Nessie peu importe - ? Depuis qu'il a posé pied sur Inverness, Solel a plus été mis au contact de la meute rouge que du fléau pris en coupe sous la poigne de Warner. Un peu plus et la serveuse manquait de lui faire oublier son devoir de jouer ce soir. Elle évoquait beaucoup trop de faits d'intérêts, dont elle-même ne semblait pas réaliser l'importance. Il eut une envie furieuse de lui demander si elle avait aperçu un chacal, ou bien un humain au comportement un peu trop étrange ces temps-ci. Quelque chose comme un extrémiste. Au fond, rien ne leur dit qu'ils n'en ont pas déjà autour d'eux, assis à ces tables que Swann devrait être en train de servir.

Les doutes creusaient leur nid au fond de ses pensées, cependant l'homme comme la panthère turent les soupçons apparents. Même si elle le nie, la brune doit entendre bien des remarques au bord des tables et même en traversant chaque pavé d'Inverness. Des ragots qu'elle n'apprécie pas, et qui pourtant fondent la source des rumeurs qui font que Solel est aujourd'hui en mesure de lui raconter ces choses à propos des disparitions, et, implicitement, des meurtres. Qu'elle ne s'en rende pas compte relevait d'autre chose qu'il ne perdrait pas de temps à élucider. Solitaire qui s'assume pleinement n'est-ce pas.

"Ne vous en faites pas pour moi. S'entourer de relations est la clé... que tout le monde se doit de posséder." Vilement, il pensait à Swann. "Vous aimez votre solitude et je ne peux que vous répondre que je chéris d'autant plus la mienne. Mais prenez garde, vous et votre loup : un don de voyance n'est utile que s'il est parfaitement maitrisé. L'ennemi n'a pas toujours de visage."

Pendant que ses paroles se nourrissaient d'un étrange sous-entendu, le patron du Sherrington en personne apparut à l'angle de la porte, emboitant le pas jusqu'à eux. Pourquoi Solel Phoenix est-il ici ce soir ? Pour jouer. Il n'a pas d'excuse, courbe poliment l'échine comme un agneau qui a caché la peau du loup sous le tapis, s'enquiert d'un sourire strict et relevé. "Vous m'excuserez... Je n'ai pas fini mon service. Merci encore pour les verrines." Et son verre est vide, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: Solel - Quand la musique est bonne

Revenir en haut Aller en bas
 
Solel - Quand la musique est bonne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» Shamisen et guitare électrique: quand la musique est bonne ♪ [ pv Daisuke Shimaru ]
» Quand la musique est bonne ~~ [RP CLUB DE MUSIQUE]
» Jukebox ∞ Quand la musique est bonne, quand la musique donne, quand la musique sonne, sonne, sonne, quand elle guide mes paaaas ♪ ♫
» Oups, la musique est peut-être un peu forte? (Curtis ft Nolwenn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INVERNESS RPG :: Archive rps-
Sauter vers: